Google

Le papier calque Artoz arrive Chez Mille et Une...

Publié le par

Le papier calque Artoz arrive Chez Mille et Une Feuilles !

Le papier calque Artoz arrive Chez Mille et Une Feuilles !

C’est Canson qui, la première, a arrêté la distribution en 2011. Puis ce fut au tour de Clairefontaine, en 2015. L’une après l’autre, nos marques fétiches (pour la qualité de leurs produits, mais aussi pour leur fabrication française) ont cessé de nous fournir en papier calque de couleur. En attendant de trouver une solution, nous avons stocké un maximum pour pouvoir servir nos clients. Puis, malgré de nombreuses recherches, nous avons été obligés de mettre de côté notre amour du Made In France et de nous tourner vers un fournisseur suisse.

Aujourd’hui, nous avons le grand plaisir d’accueillir Artoz dans les rayons de Mille et Une Feuilles ! Avec 6 nouvelles couleurs, ce qui nous permet désormais de vous proposer 21 couleurs différentes de papier calque.

Le papier calque est non seulement parfait pour la reproduction, mais aussi pour dessiner à l'encre de Chine ou au crayon, que vous pouvez gratter ou gommer si besoin de corriger. Le calque Artoz est également garanti pour passer en imprimante laser.

 

Pourquoi avons-nous choisi Artoz ?

Parce que c’est une marque aux valeurs fortes, fondée par un amoureux du papier comme nous, Hans-Albert Kufferath. Avec Artoz, nous partageons la même passion du papier, qui représente le support idéal pour exprimer nos messages, nos idées, nos émotions et notre créativité.

Depuis sa création en 1979, la société suisse poursuit sa mission : fabriquer des papiers créatifs, beaux, innovants et de qualité. Tout ce que nous aimons ! Au fait des tendances, Artoz est un véritable acteur et créateur de nouveautés dans le monde de la papeterie.

En effet, la marque ne propose pas que du papier calque, mais une très large gamme d’articles de papeterie : papiers à lettre haut de gamme, papiers design et créatifs, cartes, stickers, emballages cadeaux … En tout plus de 12 000 articles !

Aujourd’hui, ARTOZ PAPIER AG est présente dans plus de 40 pays et compte 180 employés.
 

L’histoire du papier calque

Sur le site des papiers Canson, une date : 1809, à laquelle Canson inventa le papier calque pour faciliter le travail des architectes en leur évitant de dessiner plusieurs fois le même plan.

Mais l’on peut lire ailleurs que la fabrication industrielle du calque remonte à 1806, grâce au procédé inventé par l’Anglais Raplh Wedgewood, et que son usage étendu commença au milieu du XIXème siècle.

Quoi qu’il en soit, le papier calque n’aurait qu’à peine plus de deux siècles d’existence…

En fait, au XVIIIème siècle, existait déjà un papier nommé "papier à la serpente", mais les architectes ne l’utilisaient que très peu.

Encore plus loin dans le temps, on retrouve l’utilisation de papier calque au début de la Renaissance. Le peintre Cennino Cennini donnait alors l’une de ses « recettes » d’atelier : « prendre sur papier la substance d’une bonne figure dessinée ».

« Il te faut savoir qu’il y a un papier que l’on nomme papier calque, qui te peut être fort utile pour copier une tête, une figure ou une demi-figure, selon ce que tu peux trouver de main de grand maître. Pour bien avoir les contours de quelque tableau ou peinture sur mur que ce soit, et les avoir bien fidèlement, place cette feuille de papier lucide sur la figure ou sur le dessin, attache-la gentiment aux quatre coins avec de la cire rouge ou verte.

Aussitôt, à travers le papier lucide transparaîtra la figure ou dessin de dessous, de manière à ce que tu puisses les voir clairement. Alors, prends une plume taillée bien fi n, ou un pinceau d’écureuil également fin, et, avec de l’encre, va suivant les contours et les extrémités du dessin de dessous. Et ainsi indiquant légèrement quelques ombres, selon ce que tu pourras voir ou faire. Alors retire ton papier, auquel tu ajouteras des blancs et des reliefs selon les principes indiqués ci-dessus ».

Le papier calque utilisé par l’artiste était en fait un papier « fin, net et bien blanc» enduit d’huile de lin.

A savoir  qu’en se servant ainsi du papier calque pour reporter des dessins, l’artiste faisait preuve d’inventivité ...  car à l’époque, le papier huilé était utilisé pour combler les fenêtres sans vitres.

 

Cécile Douay
Rédactrice Web pour Mille et Une Feuilles
 

Commentaires: 0
Plus d'informations…: artoz, calque, calque couleur, nouveaux papiers, papier calque, passion papier

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent poster des commentaires.
Se connecter et poster un commentaire S'inscrire maintenant