Google

Messages sur ce sujet: accessoires de gaufrage

Le Blog 1001 feuilles


Publié le par

Au cœur de vos loisirs créatifs, l’orange Fiskars

Fans de loisirs créatifs, levez la main ceux et celles qui n'ont jamais utilisé un outil Fiskars ! Eh oui, ces incontournables des activités manuelles se retrouvent bien évidemment dans les rayons de votre papeterie créative Mille et Une Feuilles : ciseaux, cutters, embosseurs, accessoires de gaufrage et perforatrices décoratives, dont la gamme s'agrandit. Sans oublier ces fournitures qui font le bonheur des scrapbookeuses : œillets, tampons, gabarits à pochoir et de découpe, kits de papier scrap, ciseaux à cranter et massicot

Oui vraiment, on n’imagine pas les loisirs créatifs sans Fiskars ! Mais quelle est donc l'histoire de cette marque emblématique?

fiskars.jpg

 

Remontée dans le temps…

… en 1649 quand Fiskars voit le jour. Ce n’est alors ni un bébé joufflu ni une entreprise … mais un village ! Un village de forges dans une région de Finlande où l’environnement est propice à l'industrie métallurgique. Alors sous domination suédoise, Fiskars transforme le minerai de fer suédois de l’île d'Utö pour fabriquer outils, pièces forgées et autres clous, fils de fer, couteaux, vendus sur le marché du métal à Stockholm. Grande Guerre du Nord, succession de repreneurs, main d’œuvre qualifiée venue de l’étranger, passage au minerai de cuivre … Fiskars vit des fortunes diverses jusqu’en 1802 où l'épuisement de la mine d'Orijärvi condamne définitivement son haut fourneau.

ciseaux-fiskars-origine.jpgAvec l’abandon de la production de métal de base, le sort de Fiskars semble scellé. Pourtant le salut viendra … d’un apothicaire ! Johan Jacob Julin rachète les forges en 1822 et recentre l’activité sur la transformation du fer. Usine de coutellerie, atelier de machines à vapeur, outils agricoles qui assurent le développement des campagnes, mais aussi réformes sociales, transmission des métiers d’art, Von Julin est partout. Il imprègne profondément la vie finlandaise au point de rendre le nom de Fiskars synonyme de qualité.

Le village est devenu une entreprise en 1883. Cotée sur le marché d’Helsinki en 1915, Fiskars mise sur la modernisation et la diversification pour s’assurer un développement constant, seulement ralenti par le crash boursier de 1929. Fidèle à son esprit d’innovation et de réforme, même après le passage à la production de masse, Fiskars signe en 1967 une première mondiale : les ciseaux à poignées en plastique.

Fortuitement due à un ouvrier qui n’aimait pas gaspiller la peinture, la couleur orange de ces poignées va désormais identifier complètement la marque (Fiskars Orange® est une marque déposée depuis 2003).

Implantée aux États-Unis, axant son développement sur les biens de consommation, dans les secteurs des loisirs extérieurs, des arts de la table et du jardinage au travers d’acquisitions, Fiskars est aujourd’hui une solide société internationale.

Siècle après siècle, le petit village finlandais s’est forgé un destin hors du commun. Du haut-fourneau accordé par privilège à la "Fiskars Corporation" d'aujourd'hui, un seul fil rouge (ou plutôt orange) : la qualité !

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message