Google

Messages sur ce sujet: papier cartes de vœux

Le Blog 1001 feuilles


Publié le par

Mille et Une Feuilles reçoit Henriette Groneveltd : "En Guyane, Noël est surtout une fête familiale et religieuse, sans trop de tralala."

Lire tout le message: Mille et Une Feuilles reçoit Henriette Groneveltd : "En Guyane, Noël est surtout une fête familiale et religieuse, sans trop de tralala."

Notre tour des traditions de Noël dans les DOM-TOM se termine en beauté… car en Guyane, c’est miss Guyane 2013 qui nous reçoit ! Quand Henriette Groneveltd nous parle de son Noël guyanais…

 

Stéphanie – Henriette, à 21 ans, tu as encore toute la vie devant toi ! Quels sont tes projets immédiats ?

Henriette – Eh bien, j'entame une année sabbatique. Mon objectif est de décrocher un travail afin de financer mes études, que je reprendrai à la rentrée prochaine. J’ai donc actuellement tout mon temps pour bien préparer les fêtes de Noël avec les membres de ma famille !

 

Stéphanie – Tu vas nous parler des traditions de Noël spécifiques à la Guyane. Qu'est-ce qui rend spécial un Noël guyanais ?

Henriette – La différence avec la métropole, c'est qu'à chaque période de Noël, nous avons des groupes musicaux qui se rassemblent dans une ambiance familiale pour chanter des cantiques de Noël, les fameux « chanté nwèl ». Leur particularité, c'est qu'ils sont chantés en créole guyanais.

Bien sûr, en cette petite saison des pluies, il fait 30°C et les pluies diluviennes alternent avec le grand soleil. Le sapin (artificiel !) a pris place dans les maisons, mais il y a peu de décorations dans les rues. Sur les quelques marchés de Noël, on trouve de l’artisanat local, des objets en bois d’essences amazoniennes.

Ici, Noël est surtout une fête familiale et religieuse, sans trop de tralala. Au menu, c’est jambon de Noël, boudin créole, marrons, mangue et « bindingwel », un gros gâteau plutôt bourratif.

Les Guyanais étant d’origines très diverses (Amérindiens, Noirs marrons, Créoles, Brésiliens, Guyaniens, Surinamiens, Haïtiens, Dominicains, Américains du sud, Chinois…), toutes les traditions se mélangent et peuvent différer d’une famille à une autre.


Stéphanie – As-tu un souvenir particulier d'un Noël passé en Guyane ?

Henriette – Oui, lorsque j'étais petite lors d'une kermesse organisée par les sapeurs pompiers pour les enfants de sapeurs, il fallait danser sur leur podium pour recevoir un calendrier de l'Avent, c'était amusant !

 

Stéphanie – Si tu étais le Père Noël, quelle tradition de Guyane aimerais-tu offrir aux métropolitains ?

Henriette – Celle des pétards ! Car ici, à minuit après la messe, il est de coutume de faire « péter les pétards » pour annoncer la naissance de Jésus au monde entier.

 

Stéphanie – En Guyane, est-il aussi de coutume d'envoyer des cartes de vœux ?

Henriette – Pas vraiment, car les proches sont à proximité, donc la plupart du temps on se déplace directement pour les repas en famille.

 

Stéphanie – Et si nous allions faire un petit tour dans la boutique Mille et Une Feuilles… Quel papier aimerais-tu utiliser, si tu faisais tes propres cartes de vœux ?

HenrietteSi j’avais à ma disposition des cartes Eclats d’or de Lalo, assorties avec les mêmes enveloppes, nul doute que j’en écrirais rien que pour le plaisir. Elles sont tout simplement sublimes !

 

Stéphanie – Enfin, quels sont tes produits coup de coeur dans le rayon loisirs créatifs ?

Henriette – Pour prendre des notes, griffonner une idée ou deux, je craque pour le carnet de voyage « Travel Album » de Clairefontaine. Et aussi pour le petit carnet Rhodiarama, en coquelicot il est à tomber ! Et aussi pour le carnet d’écriture Côté ville Côté campagne. Bref, j’adore les trois, je veux les trois J

 

 Merci Henriette, nous te souhaitons des fêtes de Noël très éclatantes !

 

Mis en forme par Cécile d'Orthozen

Rédactrice web

Crédit photo Comité Miss Guyane

Lire tout le message
Publié le par

Mille et Une Feuilles reçoit Lætitia Autret : "Quand je pense Noël à la Réunion, je pense litchi, mangue… et à la floraison du flamboyant".

Lire tout le message: Mille et Une Feuilles reçoit Lætitia Autret : "Quand je pense Noël à la Réunion, je pense litchi, mangue… et à la floraison du flamboyant".

Pour notre troisième étape du tour des traditions de Noël dans les DOM-TOM, nous atterrissons sur l’Île de la Réunion. Là, c’est Lætitia Autret qui nous accueille, la fondatrice d’Eclore, le site de la parentalité épanouie.

 

Stéphanie – Lætitia, peux-tu nous présenter ton activité ?

Lætitia - Bonjour Stéphanie, je suis Lætitia Autret, mère de 3 enfants et entrepreneur dans l'âme. Ma mission de vie est d'accompagner les parents qui subissent leur parentalité pour aller vers une parentalité plus épanouissante.

 

Stéphanie - Tu vas nous parler des traditions de Noël à la Réunion. Quel est ton lien avec ce pays ?

Lætitia - Mon mari est militaire. Nous connaissons très régulièrement les mutations, qui nous amènent à voyager. C'est comme cela que nous avons pris l'avion en direction de la Réunion il y a presque 2 ans et demi.

La Réunion est un melting pot extraordinaire. Il s'en dégage une énergie, une spiritualité fabuleuses. Nous avons la chance d'avoir sur une même île la mer et la montagne. Quand on pense Île de la Réunion, nous pensons randonnées. D'ailleurs ses pitons, ses cirques et ses remparts sont classés au patrimoine de l'Unesco.

Je me suis formée sur l’île et j'ai rencontré des personnes qui resteront dans mon cœur. C'est ici aussi que j'ai commencé à accompagner les parents. L'île est pour moi synonyme d'accomplissement, d'alignement et d'amour.

 

Stéphanie – Qu’est-ce qui t’a le plus surpris lors de ton premier Noël réunionnais ?

Lætitia - Oh, il y a tellement de choses à dire ! La première qui me vient à l'esprit est que nous avons un Père Noël qui doit maudire sa barbe sous une chaleur écrasante de 30 °C ! Je compatis avec la personne qui se trouve sous son déguisement !

C'est vrai que la première année est assez déconcertante pour les « zoreils », comme on nous surnomme ici. En métropole, nous avons des signes qui nous indique l’approche de Noël. Le froid qui s'installe, parfois la neige, les décorations visibles partout. Ici, il fait une chaleur étouffante le 24 décembre et nous mangeons dehors !

 

Stéphanie - Quelles sont les coutumes de Noël spécifiques à la Réunion ?

Lætitia - Il y a ici une coutume qui ravit les enfants. Dès les premiers jours des vacances, des stands de pétards et de feux d'artifices s'installent à chaque coin de rue. Ils insistent pour en avoir et les faire exploser les soirs du 24 et du 31 décembre. Tout l'argent de poche y passe !

A la Réunion, on pense aussi autrement. Par exemple, il vaut mieux éviter les calendriers de l’Avent avec des chocolats, sinon vous risquez d'être surpris à l'ouverture des cases !

Le sapin de Noël péi est installé dans les maisons. Il peut s’agir d’une branche de filaos, d’un cryptomeria ou encore d’un araucaria, qui résisteront à la forte chaleur.

Le réveillon de Noël s’articule autour du repas traditionnellement composé de samoussas, d’un cari, de poulet, de riz, de graines et du pâté créole, et en dessert de la bûche de Noël et des inévitables litchis. En apéritif, on boit du rhum arrangé ou du punch, accompagné de bonbons piments. Après le repas, on va visiter ses amis et admirer la crèche à la messe de minuit.

 

Idée cadeau noel loisirs creatif enfantStéphanie - A la Réunion, est-il aussi de coutume d'envoyer des cartes de vœux ?

Lætitia – Pas tellement, ce n’est pas une coutume ici. Le rassemblement en famille prévaut sur les cartes.

 

Stéphanie - As-tu un souvenir particulier d'un Noël passé à la Réunion ?

Lætitia - Notre premier Noël à la Réunion restera gravé dans ma mémoire, car il est synonyme de découverte, de cari, de feux d'artifice. Mais aussi d’un Noël d'expatrié, sans notre famille. C'est aussi un Noël sous le soleil !

Quand je pense Noël ici, je pense mangue et litchi, les fruits de la saison. Nous avons redécouvert le vrai goût des fruits et nous en profitons au maximum. Je pense aussi à la floraison du flamboyant, cet arbre majestueux dont les feuilles deviennent rouges à cette époque.

 

Stéphanie - Et si nous allions faire un petit tour dans la boutique Mille et Une Feuilles… Quel papier aimerais-tu utiliser pour tes propres cartes de vœux ?

Lætitia - J'aimerais utiliser le papier poussière de Soleil Canson. L'idée du papier recyclé est mon premier critère, ensuite viennent les paillettes d'or. So glam !

 

Stéphanie - Enfin, quels sont tes 4 produits coup de cœur dans le rayon loisirs créatifs enfants ?

Lætitia - Pour mes cadeaux créatifs, j’opterais pour la boîte créative origami, la poupée à peindre Griz Lee Super Anim et ce cahier de coloriage mandala Graffy Pop. Enfin, je suis fan de l’arbre à vœux à créer d’Avenue Mandarine !

 

Merci Lætitia, nous te souhaitons des fêtes de Noël très fruitées !

 

Mis en forme par Cécile d'Orthozen

Rédactrice web freelance

Lire tout le message