Google

La série de l’été (3/6) : Un été sans papier ? ...

Publié le par

La série de l’été (3/6) : Un été sans papier ? Et sans monnaie papier ?!

La série de l’été (3/6) : Un été sans papier ? Et sans monnaie papier ?!

Malgré l’aspect ultra pratique de la carte bancaire et du paiement par téléphone, ressentez-vous, vous aussi, le plaisir de payer avec des billets ? Un toucher inimitable, une énergie particulière, le ressenti de la valeur des choses … Le plaisir, aussi, de découvrir les billets des autres pays, lorsque l’on a la chance de voyager à l’étranger.

Les billets papier restent incontournables, les chiffres parlent d’eux-mêmes : au 31 décembre 2017, 1 170 milliards d’euros ont été émis par l’Eurosystème (source : www.banque-france.fr) !

 

L’Histoire du billet

Comme beaucoup d’histoires sur le papier, c’est en Chine qu’il faut se rendre pour découvrir le premier papier-monnaie, apparu au VIIème siècle sous la dynastie des Tang. Mais il faut attendre le XIème siècle et le règne des Song du Nord, pour que ce système de paiement soit rendu officiel et que le premier billet de banque – appelé le  jiaozi - soit créé à Sichuan, dans le centre-ouest de la Chine.

D’autres billets sont ensuite venus : le huizi, puis le chao, diffusés au-delà des frontières chinoises. C’est l’explorateur italien Marco Polo qui introduisit le billet de banque en Europe, au XIVème siècle en Italie.

En France, c’est au XVIIIème siècle que le billet de banque est arrivé. Une innovation financière majeure, car il permit de payer d’importants montants sans avoir à transporter de lourdes quantités de pièces en argent ou en or. Utilisés d’abord dans le commerce et l’industrie, les premiers billets étaient de montants élevés : 500 F et 1 000 F.

L’utilisation du billet s’est ensuite généralisée dans la vie quotidienne au milieu du XIXème siècle. Des billets de 200 F et 100 F ont été imprimés, puis des billets de 50 F dans les années 1870. Les billets de 20 F, 10 F et 5 F datent du début du XXème siècle et de la Première Guerre mondiale, plus adaptés aux besoins de la population et au niveau des prix.

 

La fabrication des billets de banque

Le billet de banque est un produit de très haute technologie, véritable produit d’innovation. Son niveau de sécurisation s’accroît toujours, tout comme sa solidité pour en réduire la détérioration due à une circulation intensive.

La Banque de France est aujourd’hui le premier producteur de billets en euros. Forte du plus grand centre de recherche d’Europe sur la contrefaçon, elle exporte aussi des billets d’autres devises vers une vingtaine de pays.

Son outil de production s’organise autour de deux centres industriels : une papeterie à Vic-le-Comte et une imprimerie Mon à Chamalières en Auvergne. Sa filiale Europafi est la papeterie fiduciaire la plus moderne d’Europe et le principal producteur de papier fiduciaire de la zone euro.

 

L’impossible copie des billets de banque

Avez-vous déjà tenté de numériser ou d’imprimer un billet de banque ? Cela est tout simplement rendu impossible par la constellation d’EURion intégrée aux billets. Cet agencement de cinq cercles jaunes, verts ou orange situés à différents endroits du billet empêche le faux-monnayage par photocopieuse ou logiciel de traitement d’images, tel Photoshop ou Paint Shop Pro.

D’autres renforts de sécurité existent, comme l’algorithme CDS (Counterfeit Deterrence System - Système de dissuasion de la contrefaçon) qui empêche les logiciels de reproduire les billets de banque. Citons aussi les hologrammes, les fils de sécurité, les micro impressions, les encres multicolores et d'impression optique, qui font varier la couleur en fonction de l'angle de la lumière.

Imaginons que vous parveniez à falsifier tout de même des billets de banque, sachez que vous encourrez trente ans de réclusion criminelle et 450 000 € d’amende !

En attendant de trouver la technique magique de contrefaçon, vous pouvez toujours vous consoler en imprimant gratuitement et en toute légalité des billets de Monopoly, et profiter de l'été avec vos enfants pour ressortir le jeu mythique. Envoyez les billets de banque !

 

Stéphanie Rivier, mise en mots par Cécile Douay

Rédactrice Web pour Mille et Une Feuilles


Seuls les utilisateurs inscrits peuvent poster des commentaires.
Se connecter et poster un commentaire S'inscrire maintenant