Google

Le faire part de naissance, ici et ailleurs : u...

Publié le par

Le faire part de naissance, ici et ailleurs : une tradition ?

Le faire-part de naissance est une pratique trop récente pour s’être imprégnée des différentes cultures qui l’utilisent.

 

Des siècles durant, en France comme ailleurs, les seules naissances annoncées étaient royales ou princières. C’est seulement à la fin du XVIIIème siècle qu’apparaissent en France, chez les plus aisés, les premiers faire-part de naissance. Très simples, ces faire-part ne mentionnaient que le sexe de l’enfant, le prénom étant choisi par les parrain et marraine au moment du baptême.

 

Encore de nos jours, le choix du nom est souvent décalé dans de nombreuses cultures : la naissance sociale ne correspond pas forcément à l’arrivée physique en ce monde. Dans certains pays d'Asie par exemple, tous les enfants sont des «petites souris» qui ne reçoivent un prénom définitif qu'à l'âge de 6 mois, d’après ce que l’on perçoit déjà de leur caractère. Dans certaines traditions arabes, le choix du prénom intervient au 7ème jour après la naissance. Quant à la tradition vietnamienne, elle consiste à attribuer deux prénoms, l’un privé qui sera généralement abandonné au moment de l’adolescence au profit de l’autre, officiel. Initialement instaurée pour tromper les éventuels mauvais génies qui rôdent autour du nouveau-né, cette double qualification éduque l’enfant au repérage des espaces privés et publics et permet de mettre une distance avec un milieu extérieur potentiellement hostile.

 

En France, c’est avec le XXème siècle et les prénoms désormais choisis par les parents que la pratique du faire-part s'est généralisée. Dans encore beaucoup de pays, la naissance d’un enfant ne bénéficie pas d’une annonce spéciale : l’information passe de bouche à oreille ou au gré d’autres correspondances comme par exemple les vœux du nouvel an. Cependant, le faire-part de naissance plaît. De plus en plus usité par les heureux parents du monde entier, il garde, pour l’instant, son caractère occidental.

 

Faire-part originalAinsi, sans qu’on puisse véritablement parler de tradition, les nouveaux bébés sont généralement annoncés sur un petit carton exprimant la joie et la fierté des parents et envoyé par la Poste. Le faire-part de naissance peut être classique (sobre et élégant), moderne (original et coloré) ou carrément ludique. Il mentionnera toujours a minima le prénom de l’enfant et la date de sa naissance. Beaucoup ajoutent la taille et le poids du bébé ainsi que l’heure exacte de l’évènement. Le texte est très libre, il peut donner la parole au nouveau-né lui-même, à ses aînés ou à ses parents.

 

Tous les goûts sont permis ! La palme de l’originalité revient sans doute aux Japonais : ce faire part n’est rien moins qu’un sac de riz, du poids de naissance du bébé, sur lequel sont imprimées sa photo et quelques indications de provenance… avec peut-être la mention « à manipuler avec précaution » !

 

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Source photo : Boing Boing


Seuls les utilisateurs inscrits peuvent poster des commentaires.
Se connecter et poster un commentaire S'inscrire maintenant