Google

Les artistes du papier : Mademoiselle Maurice

Publié le par

Les artistes du papier : Mademoiselle Maurice

Les artistes du papier : Mademoiselle Maurice

Son art réveille les murs gris de la ville. A la fois furtif et revendicatif, il vient titiller la sensibilité de chacun.

Mademoiselle Maurice est une artiste plasticienne de 30 ans, originaire de Haute-Savoie. Elle était à Tokyo lors de l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima en 2011. Cet événement lui donna envie de répandre en milieu urbain des galaxies de particules colorées, porteuses d’espoir et d’optimisme. Comme pulvérisées sur la grisaille, ses premières œuvres formaient des « NO », pour dire « non au nucléaire ».

Les créations éphémères de Mademoiselle Maurice sont composées de milliers d’origamis, technique qu’elle rapporta du Japon. Elles s’inspirent aussi de l’histoire de la petite fille japonaise Sadako Sasaki, qui atteinte d'une leucémie due à la bombe d'Hiroshima, avait entrepris selon la légende, de confectionner 1000 grues en origami afin de voir son vœu de guérison exaucé.

 

Le street art version origami

Avant d’éparpiller ses nuées d’origamis dans la ville, l’artiste prépare ses compositions dans son atelier de Paris, où elle est désormais installée. Ses œuvres urbaines, elle les crée directement sous les yeux des passants, suscitant joie et sourires.

A travers ses installations de papier et de fil, l’artiste cherche à recréer du lien, à apporter de la couleur et des émotions positives. Elle revendique un art populaire, non dégradant, qui réunit toutes les générations et tous les milieux.

Mais le message de l’artiste va encore plus loin. Mademoiselle Maurice incite les gens à s’interroger sur la nature humaine, sur leur rapport à l’environnement et l’importance de préserver la nature. Elle souhaite nous ramener à tout ce que les hommes peuvent créer de beau par l’échange et le partage. Elle veut nous rappeler la simplicité de la vie et la beauté de ce qui nous entoure.

Ce n’est donc pas étonnant que Le provocateur de sourires - le magazine dont le projet est de distribuer des sourires, des énergies et des actions positives - l’ait choisie pour réaliser leur SMILE !

 

Une amoureuse du papier

Mademoiselle Maurice a toujours aimé découper, coller, manipuler, bricoler… Sa maman disait d’elle qu’elle préférait passer des heures à découper des magazines plutôt que de jouer à la poupée.

Diplômée d’architecture, elle ne trouva pas la possibilité dans ce métier d’assouvir sa soif de création. Alors elle l’abandonna pour se consacrer à l’art. D’abord à la peinture, au dessin et à la photo. Puis, après son année japonaise, au papier et au fil, ses matériaux favoris.

Ce qu'elle aime, c’est travailler ces éléments simples pour les mettre en forme de manière complexe, en pratiquant l’origami, la dentelle et la broderie. Elle commença au Japon en 2010 par des installations en ruban et, de retour en France en mars 2011, elle fit ses premières installations en pliage papier sur les murs.

Reconnaissant elle-même son côté sauvage, elle avoue aimer rester seule à plier sans cesse, laissant s’évader ses pensées, savourant sa liberté et ces moments de déconnexion totale.

Artiste internationale, elle réalise ses installations partout dans le monde, à Tokyo, à San Francisco, en Suède, en Belgique, à Sydney, en Chine, à Hong Kong… Ses créations peuvent être de grandes fresques murales en milieu urbain comme des tableaux aux dimensions diverses.

Vous vous en doutez, Mille et Une Feuilles craque complètement pour ce street-art respectueux de l'environnement et très coloré ! Découvrez le tableau que nous lui avons consacré sur Pinterest.

 

Et chez vous, quelles émotions naissent en regardant ces fresques murales ?

 

Cécile Douay

Rédactrice de blog freelance

 

Commentaires: 0
Plus d'informations…: art du papier, artiste du papier, origami, papier

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent poster des commentaires.
Se connecter et poster un commentaire S'inscrire maintenant