Google

Marron : symbolisme, histoire et expressions… n...

Publié le par

Marron : symbolisme, histoire et expressions… notre série des couleurs

Papier calque marronTandis que les couleurs principales jaune, rouge, bleu et vert se définissent par elles-mêmes, les demi-couleurs orange, rose et violet ont eu besoin des éléments de la nature, fruit ou fleur, pour être nommées. C'est également le cas pour le marron, que votre papeterie créative vous présente aujourd'hui.

De nos jours, la couleur marron évoque le retour aux choses simples, brutes et naturelles. Rappelant la terre, le végétal et l'animal, la tradition et aussi le chocolat, le marron est pour certains doux et protecteur, aussi rassurant qu'une maman… Cette couleur neutre, ni joyeuse, ni triste, passe partout. Et tout particulièrement dans l'univers de la décoration et de la construction, comme un retour aux sources et aux choses saines, notamment avec l'utilisation accrue du bois.

Paradoxalement, le marron ressort aussi comme la couleur la moins aimée : c'est le symbole de la saleté, de la pauvreté et de la brutalité. Il incarne même la violence depuis que les Sections d'Assaut allemandes, en arborant leurs chemises brunes, en ont fait leur couleur dans les années 1920.

Le mot "brun", d'ailleurs, est issu de l'allemand braun, qui désigne à l'origine la couleur du pelage de l'ours.

Bien plus répandu, le mot "marron", lui, ne date que du XVIIIe siècle, dérivé du fruit éponyme. Il n'a pourtant pas sa place ni dans l'univers de la peinture, où on lui préfère le mot "brun", ni dans celui de la chevelure, à la faveur de "brun" et "châtain".

Contrairement aux autres couleurs dont les connotations positives et négatives se côtoient naturellement, telles les deux faces complémentaires d'une même pièce, le marron semble davantage empreint de ses significations négatives : appauvrissement, pourrissement, boue, excrément, vulgarité, médiocrité, stérilité, aridité… N'en jetez plus !

Certains ordres monastiques ont préféré reconnaître ses vertus d'humilité et de pauvreté, et se draper de marron.

Elle n'est pourtant pas si fade, cette couleur, si on considère que…

 

… les brunes ne comptent pas pour des … prunes !

 

Cécile d’Orthozen

Rédactrice web


Seuls les utilisateurs inscrits peuvent poster des commentaires.
Se connecter et poster un commentaire S'inscrire maintenant