Google

Décopatch : une marque de papiers créatifs pour...

Décopatch : une marque de papiers créatifs pour décorer meubles et objets

decopatch.jpgNi artiste ni bricoleur ? Qu'à cela ne tienne, grâce au décopatch, petits et grands peuvent exprimer leur goût et leur créativité ! Un vrai loisir créatif pour tous, une valeur sûre à offrir ou se faire offrir… un véritable bon plan lorsque la fête des mères approche !

Chez Mille et Une Feuilles, le décopatch est naturellement très présent. Plus d’une vingtaine de kits différents, sans compter les toutes dernières nouveautés. Les coffrets sont composés de plusieurs feuilles à motifs, d'objets à décorer et des fournitures nécessaires pour la création (pinceau, colle spéciale, vernis) et la finition (rubans, cabochons …). Parions qu'une fois le virus pris, vous exporterez votre savoir-faire sur d’autres supports de la maison, à égayer ou à remettre au goût du jour (abat-jour, placards, chaises, coquillages …).

La technique du decopatch s’apparente au serviettage, s'applique sur toutes les surfaces planes et irrégulières, et sa force réside dans la qualité des papiers utilisés : assez fins pour épouser les formes, très faciles à appliquer, suffisamment résistants pour ne pas fondre ou se déchirer une fois encollés. Associés à de la peinture ou superposés, ils ne déteignent pas et le rendu final est aussi lisse qu’une peinture.

 

Mais d’où nous viennent ces papiers et cette technique magiques ?

En 1993, à Oullins près de Lyon, Landry Villard a l'idée de restaurer un vieux meuble en collant dessus du papier coloré. Le décopatch est né ! Landry Villard transforme l’essai en fondant une société où il crée ses papiers "décopatch" : plus de 150 modèles renouvelés chaque année, un choix fabuleux de couleurs et de motifs, de l’uni parcheminé aux entrelacs complexes, pour le bonheur des adeptes du décopatch partout en Europe.

Depuis quinze ans, c’est Valérie Mantz, la sœur de Landry, qui a repris la société et la mène tambour battant : 2 collections par an, création, marketing, salons, rien n’est laissé au hasard et l’entrée dans le giron de Clairefontaine n’a vraiment rien enlevé à l’originalité des modèles ni à l’esprit indépendant de Valérie. Même le cancer n’a pu la dissuader de poursuivre l’activité. C’était il y a 5 ans et depuis, Valérie partage son époustouflante vitalité entre sa société et les associations de lutte contre le cancer ...

En 2014, Valérie quitte le groupe Clairefontaine, Decopatch change donc de nom pour Madly.