Google

Canson : le Papier empreint de toute une histoi...

Canson : le Papier empreint de toute une histoire familiale

logo-canson.jpgPeu le savent, Canson n’est pas seulement le nom d’une gamme de papiers mondialement connue, mais le patronyme de son créateur. Il faut dire que lorsque le sieur de Canson épouse Alexandrine Montgolfier à la toute fin du XVIIIe siècle, il entre dans une famille où l’on a le papier dans le sang…

 

Une saga familiale qui remonte aux croisades…

Jean Montgolfier aurait rapporté des prisons de Damas le secret de fabrication du papier et instauré dans les gènes de sa descendance la production de ce substitut au parchemin. Vers 1700, la famille d'origine auvergnate s'enracine en Vivarais (dans l'Ardèche) et développe une activité de production papetière au moulin de Vidalon à Annonay, où l'on fabriquait déjà des pâtes à papier bien blanches. Pierre Montgolfier modernise le moulin et donne à l’entreprise familiale un essor considérable, couronné en 1784 par le rang de manufacture royale.

Barthélémy Barou de la Lombardière de Canson n’a que 27 ans en 1801 lorsqu’il succède à Etienne (fils de Pierre et père de son épouse…) à la tête des manufactures, mais il démontre immédiatement sa parfaite osmose avec la famille Montgolfier. Il invente le papier calque, met au point des procédés techniques (caisse aspirante, collage en pâte,..), installe des machines, prend des brevets (papier photo dès 1853) et mène l’entreprise "Canson-Montgolfier" de main de maître pendant plus de cinquante ans.

L’entreprise devient internationale avec la filiale de New York, ouverte en 1926. Les plus grands utilisent les papiers Canson : Degas, Miró, Léger, Chagall, Picasso... et même Ingres. Le caractère familial perdure et avec lui cette excellence dans l’innovation et le sens des affaires qui crée des produits mythiques comme la fameuse pochette lancée en 1947. Le rapprochement avec Arjomari puis l’arrivée dans le giron de Hemelin n’ont fait que renforcer la suprématie de Canson dont le savoir-faire se signe … d’une montgolfière !

Avec la qualité et la créativité qui la caractérisent, Canson signe actuellement une superbe gamme de papiers parchemin.

Partie intégrante de l’histoire de Canson Montgolfier, saviez-vous qu'à l’origine, ce n'était pas un papier mais une peau ? Plus l’animal était jeune, plus le parchemin était lisse, le nec plus ultra étant le velin obtenu de veaux mort-nés !

L’avènement du papier velin a laissé certaines nostalgies quant au toucher et à l’aspect si particulier du parchemin. C’était sans compter le génie de Canson : le parchemin papier qui vous attend chez Mille et Une Feuilles est tout simplement extraordinaire. Comme le parchemin originel, il présente différentes teintes et surtout il imprègne les écrits (même imprimés) d’une élégance et d’une solennité hors du commun.