Google

Signification du Violet

Signification des couleurs : le Violet

Signification des couleurs : le Violet

Une couleur pleine de mystère, reconnue comme "violet" seulement depuis le XVIIIe siècle, lorsqu'Isaac Newton l'identifia sur le spectre solaire entre le magenta et le bleu.

Auparavant, elle était souvent confondue avec le noir, symbolisant la fourberie, la tristesse, la pénitence et l'affliction. Appelé subniger (sous-noir ou demi-noir) au Moyen Âge, le violet, dans une nuance sombre, était attribué au demi-deuil, la couleur autorisée après un an de noir intégral.

A la cour de France, le violet était la couleur du deuil. Lors des cérémonies mortuaires, les draps posés sur le cercueil étaient… de couleur violette.

 

Couleur spirituelle, s'il en est

Le violet occupe une place privilégiée autant dans la religion que dans l'ésotérisme.

Dans le christianisme, il représente l'union de l'Homme et de l'Esprit Saint, incarné en Jésus-Christ. Mais aussi l'autorité, à travers la tenue portée par les évêques. Lors des périodes de jeûne (Carême, Avent), en signe de pénitence, l'ensemble du clergé porte une tenue liturgique violette. On pense également aux pénitents de certaines confréries qui portent de grands manteaux mauves.

En ésotérisme, le violet est la couleur de l'initiation. La "Flamme Violette", elle, est connue pour représenter une énergie spirituelle très puissante.

On retrouve le violet dans la magie et le surnaturel. Ainsi, les "contes violets" sont des histoires invraisemblables, qui n'ont pu être vues qu'à travers des éblouissements, et l'expression "voir des anges violets" se rapporte aux éblouissements causés par un coup reçu à la tête.

L'association du violet à la magie diabolique se retrouve dans plusieurs dessins animés de Walt Disney : dans Fantasia, dans Cendrillon, où la marâtre porte des vêtements prune et violine, dans Blanche-Neige, à travers l'impitoyable reine, dans La Belle au bois dormant avec la sorcière Maléfique et dans Merlin avec la méchante Madame Mim.

Chez les artistes du XIXe siècle, le violet est la couleur de la lumière du soir, celle qui descend avant d'ouvrir le passage de l'autre côté, vers l'au-delà.

 

Une couleur peu aimée

Le violet est peu apprécié, il serait la couleur la moins aimée, après le marron.

Symbole de noblesse et de royauté, empli de secret et de crainte, plein de mélancolie et de repentir, le violet est en effet difficile à adopter et à saisir entièrement.

La violette, elle, dans le langage des fleurs, signifie "amour caché"… et en décoration, les tons prune, aubergine et lilas sont utilisés pour créer des univers baroques et intimistes, empreints de luxe et de mystère.

Terminons notre découverte du violet par deux anecdotes. Notez que la lumière noire est en fait … violette et que dans Star Wars, le maître Jedi Mace Windu est le seul à avoir un sabre laser violet !

 

Et vous, aimez-vous ou détestez-vous le violet ?!