Le Blog 1001 feuilles
Afficher le contenu actuel en tant que flux RSS

Le Blog 1001 feuilles


1 - 10 sur 570 résultats
Publié le par

Bientôt Noël... DIY : votre déco de Noël à réaliser en famille

Lire tout le message: Bientôt Noël... DIY : votre déco de Noël à réaliser en famille

Cette année, vous voulez que votre décoration de fêtes soit fournie, unique, et qu'elle en mette plein la vue. Mais comment faire ? En y apportant un soin particulier et en créant une ambiance adaptée, c'est à la fois vos invités et vous qui serez touchés par la magie de Noël. 

Quand on pense à Noël, on pense coocooning, simplicité et chaleur. Pour re-transmettre tout ça, quoi de mieux que du fait-main ?  

Le bricolage de Noël se décline à l'infini ! Du papier, du carton, des éléments de recup ou naturels, nombreuses sont les possibilités permettant de créer des objets de déco en famille ! 

Après avoir vu ensemble les traditions de Noël, Mille et Une Feuilles vous embarque pour son deuxième opus de cette série : la décoration.

 

Idées tutos déco de Noël :

 

- Guirlande de Noël pour les 2/4 ans : 

diy-guirlande-noelDe quoi a t-on besoin :

 

Comment s'y prendre :

  • Demander à papa ou à maman de découper plusieurs formes dans le papier marron ET dans le papier doré à l'aide du gabarit de découpe et du cutter à doigt.
  • Coller chaque forme marron sur la même forme dorée en enfermant la ficelle ou le raphia entre les deux.
  • Décorer le côté marron de chaque forme avec des gommettes étoiles dorées et argentées pour faire scintiller la guirlande. Poser la guirlande dans le sapin. Le Père Noël va a-do-rer !

 

 

- Boule de Noël pour les 6/8 ans : 

diy-boule-noel-papierDe quoi a t-on besoin :

  • Du papier épais (160 g) blanc et de couleur
  • Un tapis de découpe
  • Un gabarit de découpe ovales ou un compas
  • Un cutter 
  • De la colle, du raphia

 

Comment s'y prendre :

Pour chaque boule,

  • Découper au cutter, à l'aide du gabarit, 6 ovales de même taille (mais pas forcément de même couleur !)
  • Plier chaque ovale en deux sur la largeur, puis replier 1 cm de chaque pointe vers l'intérieur.
  • Coller chacun des côtés des six ovales les uns contre les autres en pensant bien, avant de coller le dernier, d'introduire au milieu une lanière de raphia. Elle doit dépasser d'environ 4 cm vers le bas, pour créer la spirale, et 20 cm vers le haut pour faire l'attache.

 

 

- Couronne de Noël pour les 10/12 ans : 

diy-couroone-paoierDe quoi a t-on besoin :

 

Comment s'y prendre :

Pour chaque boule, 

  • Tracer et découper la couronne dans le carton plume. À cette étape, pas besoin de gabarit, une assiette, un bol et le cutter suffisent.
  • Recouvrir entièrement cet anneau avec le papier de soie, la base de la couronne est faite.
  • Utiliser les gabarits et un cutter de précision pour découper dans le papier de couleur des formes de 3 à 4 cm. Utiliser les perforatrices pour les petites étoiles et flocons.
  • Pour un bel effet, découper la même forme en deux dimensions différentes dans deux papiers de coloris différents, puis coller l'un sur l'autre avec un adhésif double face en créant un léger décalage.
  • Coller toutes ces décorations, simples ou doubles, sur la couronne habillée de papier de soie et achever avec quelques tours de raphia.

 

 

Et pour aller plus loin...

Des idées de décoration de tables et de création de couronnes en papier à réaliser en famille.

 

Des idées pour créer son propre calendrier de l'Avent en famille.

 

Des idées de fabrication de sapin de Noël en papier à réaliser en famille.

 

L'origami comme allié pour sa décoration de Noël, et un tuto pour réaliser une étoile en origami à mettre tout en haut du sapin.

 

La magie des photophores pour créer une ambiance chaleureuse dans votre déco de Noël, et un tuto pour en créer un en papier calque. 

 

Les 5 papiers idéaux selon Mille et Une Feuilles pour créer seul ou en famille des décorations de Noël.

 

Des idées de cadeaux et de décoration qui ont du sens, et un tuto pour créer une guirlande de lumière en papier.

 

 

Et vous, quelle sera votre déco de Noël cette année ?

 

Stéphanie Rivier

Fondatrice de Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

Bientôt Noël ... Petit tour d'horizon des traditions à travers le monde

Lire tout le message: Bientôt Noël ... Petit tour d'horizon des traditions à travers le monde

Noël approche à grand pas, ainsi que tous ses préparatifs ... Période réjouissante pour certains et stressante pour d'autres !!!

Avez-vous remarqué comme Noël s'installe tôt dans nos esprits ? 

Constituer une liste de cadeaux, décorer le sapin, se balader dans les rues illuminées et être en admiration devant les vitrines embellis pour cette période toute particulière, autant de petits gestes que nous attendons avec grande impatience... un moment fort pour tous, petits et grands.

En France, Noël est un moment où tout s'anime, tout s'accelère, tout devient féérique. Mais qu'en est-il dans les autres pays ?

Entre rites et traditions, Mille et Une Feuilles vous embarque pour son tour du monde autours de la magie et des traditions des fêtes de fin d'année !

 

"J'ai le souvenir de merveilleux moments passés au bord de la mer, de feux de bois à la tombée de la nuit, de repas pleins de rires, de currys épicés, de cadeaux sous le sapin et de séga, la danse locale..."

 

"Les fêtes de fin d'année sont très joyeuses, accompagnées de chants et de danses sur les plages, au son des ukulélé..."

 

"Quand je pense Noël ici, je pense mangue et litchi, les fruits de la saison. Je pense aussi à la floraison du flamboyant, cet arbre majestueux dont les feuilles deviennent rouges à cette époque..." 

 

"Je me rappelle la blancheur immaculée de la neige qui recouvrait les chemins de plusieurs pieds, les gros flocons qui tombaient du ciel et les lumières multicolores des décorations qui ornaient les maisons. Ces Noëls resteront gravés à tout jamais dans ma mémoire, car ils sont auréolés de magie..."

 

"Noël en Allemagne, c'est une ambiance qui vous emporte dès le premier week-end de l'Avent. Les marchés de Noël fleurissent, les guirlandes donnent un air joyeux aux rues. Trois semaines avant Noël, le 6 décembre, les petits reçoivent déjà quelques cadeaux, lorsque Saint Nicolas passe dans les villages et les écoles distribuer des friandises aux enfants sages..."

 

"J'adore la tradition de la Christmas stocking. Il s'agit d'une grande chaussette dans laquelle le Père Noël fourre plein de petits gadgets, du papier journal qui bruisse et une orange. Les stockings sont déposées dans la nuit par le Père Noël au pied du lit des enfants et au petit matin, les enfants sont réveillés par le bruit du papier..."

 

"Noël en Bretagne, c'est aussi le sapin naturel un épicéa, appelé "arbre de l'enfantement" dans la tradition celte. Il est décoré de jolies boules de toutes les couleurs et de plusieurs figurines ou dessins faits maison par les enfants..."

 

"Pour moi, la grande différence avec le Noël parisien est le sentiment de paix : en Finlande, on prend vraiment le temps de se poser en famille. Les transports s'arrêtent, les magasins et les bureaux sont totalement fermés pendant ce temps-là..."

 

"Autours des crèches, les gens se retrouvent pour un moment festif au rythme des "Bèlè", inspirés des chants de travail des cueilleuses de café. Il s'y déroulent aussi de nombreuses animations comme la cérémonie du bouquet, le passage du foulard, le couronnement, le déboulé aux flambeaux..."

 

"Ici, Noël est surtout une fête familiale et religieuse, sans trop de tralala. Au menu, c'est jambon de Noël, boudin créole, marrons, mangue et "bindingwel", un gros gâteau plutôt bourratif..."

 

"Ces temps sont marqués par les "Chanté Nwel", tels les fameux "Michaud veillait" ou "Joseph mon cher fidèle"... Tout le monde sort son petit livret vert, pour brailler des cantiques de Noël, rythmés par les percussions locales..."

 

"Dans les tribus, le calendrier de l'Avent peut être fait avec de petits coquillages ramassés par les enfants sur les plages. La crèche et la traditionnelle table de Noël sont ici aussi dressées avec soin et beaucoup de couleurs locales, donc très vives. Le Manou - un morceau d'étoffe - sert de nappe sur laquelle les convives auront plaisir à déguster la langouste locale..."

 

"En Nouvelle-Zélande, les coutumes occidentales se mêlent aux rites maoris. Là-bas, l'arbre de Noël n'est pas un sapin mais un arbre à fleurs rouges écarlates appelé "pohutukawa". Mais on y voit aussi des fenêtres décorées avec de la fausse neige et des illuminations dans les rues !..."

 

Fin de notre tour du monde des traditions de Noël, nous espérons que vous aurez pris autant de plaisir que nous à rêver devant ces beaux témoignages.

 

Et vous, quelles sont vos us et coutumes à Noël ?

 

Stéphanie Rivier

Fondatrice de Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

Mille et Une Feuilles vous dévoile la V4 de sa boutique e-commerce !

Lire tout le message: Mille et Une Feuilles vous dévoile la V4 de sa boutique e-commerce !

Cet été, nous vous faisions découvrir l'envers du décor de notre entreprise et les gestes éco-responsables qui y sont mis en place. En cette rentrée, nous vous présentons fièrement un travail qui aura pris 1 an !!

En 1 an, un énorme travail a été accompli, et aujourd'hui, Mille et Une Feuilles se vêtit d'une nouvelle enveloppe ! Présentation de ce chantier enfin clos, qui est un cadeau autant pour vous que pour nous...

 

Un nouveau design et des contenus entièrement revus...

Depuis 1 an, nous travaillons d'arrache pied sur ce projet qui est la refonte intégrale du site milleetunefeuilles.fr en responsive Design, afin de vous proposer aujourd'hui une apparence qui répond aux attentes actuelles d'un e-commerce.

Lors de sa dernière évolution, Stéphanie parlait de sites visual design, où les images sont grandes et belles pour laisser toute la place aux produits. Encore aujourd'hui, Mille et Une Feuilles évolue dans ce sens, et monte de nouveau en gamme en proposant un design clair, épuré et moderne où toute l'attention est sur cette belle matière qu'est le papier.

Depuis toujours, Mille et Une Feuilles est tournée vers l'écologie, le Made in France, la qualité mais aussi l'atypique. Faire plaisir aux internautes tout en assumant ses convictions personnelles est un défi que votre papterie créative est heureuse de relever chaque jour.

Suite à un audit externe que Stéphanie avait commandé en juin 2021, et ayant conscience qu'elle ne pouvait réaliser le travail seule, elle s'est lancé dans un recrutement et Mille et Une Feuilles a donc accueilli au cours de cette année une salariée en alternance...

 

Rétrospéctive d'une année riche en création, réalisation et émotion

Je m'appelle Léoda, j'ai 24 ans et j'ai obtenu ma licence Administration Economique et Sociale spécialisation Etude de marché et Communication en juillet dernier.

Arrivée en novembre 2021 chez Mille et Une Feuilles dans le cadre d'un contrat d'alternance en tant que chargée de projet webmarketing, pour être embauchée, j'ai dû pousser des portes auxquelles je n'avais normalement pas accès. 

En effet, ma licence n'était pas admissible pour postuler à l'offre d'emploi de Mille et Une Feuilles. Mais, ayant eu un coup de coeur pour l'entreprise, habitant à proximité et étant déterminée à relever le défi, j'ai trouvé par mes propres moyens le contact de Stéphanie pour lui proposer ma candidature, lui expliquant mon parcours jusqu'à elle. 

De là, ma candidature a été retenue parmi plus de 300, et l'entretien que j'ai eu n'a que confirmé mon désir d'intégrer la papeterie. 

J'ai eu la grande fierté d'être prise ! Ma grande mission a donc été cet objectif final de 4ème version de site, pour lequel j'ai réalisé un véritable travail de titan pendant une année.

Pour ce faire, j'ai passé les 15 ans de contenus historiques au peigne fin pour les intégrer à cette nouvelle version. Sous l'oeil, la supervision et avec l'aide de Stéphanie, j'ai retravaillé :

  • Les 2142 fiches produits, les rendant encore plus détaillées et complètes qu'elles ne l'étaient déjà, et j'ai ajouté des filtres afin de vous faciliter la recherche du produit idéal.
  • Les photos des produits. J'en ai ajouté certaines, modifié d'autres, et les ai toutes agrandi afin de laisser la vedette aux nombreuses textures dont dispose Mille et Une Feuilles.
  • J'ai ajusté les prix suite aux nombreuses augmentations de nos fournisseurs, mais toujours de la manière la plus équitable possible. Ils ne sont jamais augmentés par anticipation, mais toujours au moment où nous faisons rentrer les produits en stock.
  • J'ai aussi tenté de sourcer de nouveaux produits, mais en ce temps de pandémie, cela s'est avéré être une tâche compliquée. Certains de nos fournisseurs ont été contraints de fermer, et il a été très dur de retrouver des marques qui correspondaient à nos valeurs... Malgré tout, je suis très heureuse de l'arrivée de nouveaux papiers recyclés colorés.
  • J'ai enrichi les catégories des produits et ai regroupé de manière claire les nombreux articles distribués par Mille et Une Feuilles.
  • Idem pour la catégorie "Culture papier", où j'ai enlevé d'anciennes sous-catégories, moins pertinentes, pour laisser place à de nouvelles, enrichies de nouvelles astuces. Véritable valeur ajoutée de votre papeterie créative, les nombreuses newsletters axées sur le papier sous toutes ses formes ont été transformées en fiches astuces et conseils afin que vous puissiez y avoir plus facilement accès. 
  • L'espace "Fiches créatives" laisse place à de nouveaux tutoriels et bien sûr, à la nouvelle version du Ebook, enrichie d'une partie réservée aux adultes. Car oui, les loisirs créatifs ne sont pas réservés qu'aux enfants ! 
  • Et ce n'est pas tout ! J'ai également retravaillé l'espace presse, où sont répertoriées les parutions de Mille et Une Feuilles ou de sa fondatrice Stéphanie, en le reclassant et en le mettant à jour. C'est ici qu'il faut se rendre pour en découvrir plus sur l'histoire de l'entreprise !
  • Le SEO... en tant que spécialiste, Stéphanie m'a formée afin de ne rien laisser traîner. J'ai donc retravaillé l'ensemble des mots clefs, car j'ai bien compris que faire plaisir à Google était aussi important !
  • Tout au long de l'année, j'ai entretenu nos réseaux sociaux avec l'aide de Stéphanie, et nous nous sommes assurées de vous faire part de toutes les annonces de nos modifications afin de vous faire vivre ce grand changement. 

N'hésitez pas à nous envoyer les photos de vos réalisations sur notre Instagram ! Être proche de vous, ça compte pour nous.

  • Et pour finir, des liens vers nos fiches produits ont été ajoutés sur les sites des fournisseurs historiques comme Clairefontaine et Avenue Mandarine, une belle reconnaissance de nos liens tissés en 15 ans avec ces fournisseurs, et une belle visibilité pour notre TPE familiale.

 

Une année très riche, mais une année qui s'achève...

En bref, j'ai effectué un véritable travail titanesque pour épauler Stéphanie dans cette aventure, et j'en suis très fière. Je repars avec un bagage solide pour mes prochaines expériences professionnelles, car participer à l'envers du décor d'une refonte de site a été extrêmement enrichissant pour moi.

J'ai appris à entretenir un site de A à Z, en plus d'avoir une réelle valeur ajoutée grâce à mes connaissances en SEO.

Mais pas que, cette année m'a inculqué de fortes valeurs, et je sais à présent que la réussite collective repose sur la reconnaissance de l'individu en tant qu'être humain et être unique. Stéphanie a été, tout au long de ma formation, très à mon écoute et a eu un véritable rôle de manager humain avec moi.

Et aujourd'hui, il me paraît évident de me diriger vers un métier qui donnera du sens à ma vie, suite à mon passage chez Mille et Une Feuilles.

C'est avec tristesse mais fierté que je quitte l'entreprise, étant arrivée à la fin de mon contrat, mais à laquelle je souhaite du fond du coeur une très belle réussite et prospérité.

 

Longue et belle vie à Mille et Une Feuilles, l'entreprise où l'humain passe avant le profit !

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Mille et Une Feuilles ... déjà 15 ans pour notre TPE familiale éco-responsable, la planète nous dit merci !

Lire tout le message: Mille et Une Feuilles ...  déjà 15 ans pour notre TPE familiale éco-responsable, la planète nous dit merci !

Voici venu le clap de fin de notre série environnementale sur les rassemblements estivaux et les innovations papiers !

Fin de cette série, mais soyez certains que nous ne cesserons jamais de vouloir partager avec vous sur ce sujet qui nous tient à coeur : l'écologie !

D'autant plus aujourd'hui, une date importante : nous fêtons les 15 ans de Mille et Une Feuilles !!!

Pour l'occasion, nous vous faisons découvrir l'envers du décors de notre entreprise et les gestes éco-responsables qui y sont mis en place.

 

Le saviez-vous ?

Mille et une Feuilles n'est pas qu'une boutique en ligne mais également une source d'informations et de conseils sur le papier, qui possède une catégorie "Culture papier" comportant plus de 200 fiches d'astuces et de conseils sur des sujets différents en lien avec le papier.

Depuis 2007, l'entreprise communique sur son engagement écologique et a pour enjeu de vous proposer les produits les plus qualitatifs, sains et responsables possibles.

 

Mille et Une Feuilles fête aujourd'hui ses 15 ans en tant que société éco-responsable. Mais qu'est-ce qu'une TPE éco-responsable ?

Pour agir en tant que société éco-responsable, différents principes sont de mises :

  1. S'informer
  2. Agir au quotidien
  3. Limiter son impact numérique
  4. Aménager ses locaux de manière responsable
  5. Adopter "l'éco-tout"
  6. Sensibiliser ses clients
  7. Devenir une entreprise à mission
  8. Proposer des produits labellisés ou certifiés

Ces principes collent parfaitement avec les 4R que l'on a abordé ensemble tout au long de l'été : Réduire, Réutiliser, Recycler, Réparer...  

Quelles sont les actions mises en place pour respecter ces 4R au sein de Mille et Une Feuilles ? Embarquement dans les coulisses de votre papèterie en ligne favorite !

 

  • Réduire   

Maître mot au sein de Mille et Une Feuilles, les agissements de votre papeterie créative sont essentiellement tournés vers cette devise. Réduire...

...notre usage des canaux internet qui consomment beaucoup en utilisant un système de fichiers partagés afin d'éviter les nombreux envois d'e-mails à chaque modification apportée.

...le nombre de déchets de l'entreprise, rien n'est jeté, tout a une seconde vie.

...le nombre de déchets également en faisant le choix de déjeuner chez soi, en n'utilisant donc ni vaisselles jetables ni produits transformés emballés.

...la lumière du jour pour s'éclairer car oui, nous n'allumons pas la lumière pour travailler car nous possédons un bureau très lumineux. L'entreprise ne possède d'ailleurs pas non plus d'enseigne lumineuse en extérieur.

...les stocks grâce au "Coin des bonnes affaires" qui permet d'écouler les fins de séries de l'entreprise en offrant les frais de port pour les articles de cette catégorie.

...la taille des colis en les ajustant le plus possible à leurs contenus afin de limiter leurs tailles et réduire leur impact écologique.

...l'empreinte carbone liée aux transports grâce au choix de travailler de chez soi et en allant à la Poste déposer les colis à pieds.

...être équipé d'un chariot pour éviter les allers-retours en voiture à la Poste.

...le circuit du produit en privilégiant les envois en France et les fournisseurs français.

...les émissions de CO2 en faisant livrer les produits volumineux directement du fournisseur au client, sans passer par l'entreprise

...les coûts de transport en portant notre choix sur l'envoi des formats A4 en lettre suivie et non en Colissimo, afin que ce soit moins lourd, volumineux et moins coûteux.

...les coûts de transport également en achetant des liasses Colissimo à l'année plutôt que de manière standard.

...les retours des articles grâce à la transparence et à la précision de nos fiches produits.

...les allers-retours aux 4 coins de la France en travaillant le peu de retours produits en interne et non en externe.

...les achats frénétiques et non indispensables en ne participant ni aux soldes, ni au black friday. Rappelons que Mille et Une Feuilles fait partie du collectif MAKE FRIDAY GREEN AGAIN, qui réunit 650 marques françaises ne participant pas au Black Friday afin de restaurer autant que possible une consommation raisonnée et responsable.

 

  • Réutiliser

Principe appliqué constamment par votre papèterie, réutiliser au lieu de jeter est un reflex ici à Mille et Une Feuilles. Réutiliser...

...les produits choqués lors du transport et par conséquent invendables pour nos besoins ou en les donnant à des collectivités.

...les cartons des colis que l'on reçoit de manière professionnelle ou personnelle.

...le calage reçu dans les colis en les réutilisant pour nos envois.

...les feuilles imprimées que l'on réutilise en feuilles de brouillon.

 

  • Recycler

L'avenir est au recyclage pour économiser les ressources naturelles. Au sein de Mille et Une Feuilles, cela se traduit par...

...la pratique du tri sélectif.

...l'entreprise possède un abonnement HP qui permet de renvoyer les cartouches d'encre utilisées afin que celles-ci soient re-remplies.

...en recyclant les cartons reçus par les fournisseurs.

...et en vous proposant évidemment tout au long de l'année des papiers français, recyclés et/ou labellisés.

 

  • Réparer

Tout ce qui peut être réparer l'est. Par exemple, les cartons des fournisseurs reçus abîmés sont solidifiés par nos soins pour pouvoir être réutilisés ensuite.

Ce principe de remettre en fonction un produit pour prolonger son utilisation est essentiel dans notre société où la tendance est à renouveler de plus en plus rapidement des objets qui ne sont pas forcément arrivés en fin de vie, par facilité. Pour rappel, réparer un objet évite une production de déchet inutile et également un nouvel achat, permettant ainsi de diminuer sa consommation de matière première et réduire les coûts.

 

Et surtout... Communiquer de manière responsable.

Vous sensibiliser en expliquant le problème de fond de la démarche est primordial. Milleetunefeuilles.fr est un site informatif qui prodigue des conseils en terme de développement durable et des préconisations sur le papier recyclé depuis 2007. L'entreprise a mis des actions concrètes en place, comme sa communication autours du Black Friday et des soldes, pour expliquer pourquoi elle ne participe pas à ce type d'évènement, mais aussi son investissement dans un projet de reforestation et de conservation des forêts : planter 20 arbres au Pérou, en s'associant à un projet d'économie sociale et solidaire. Mille et Une Feuilles fait un geste pour la nature en rendant son blog neutre en CO2 grâce aux 5 arbres plantés pour l'opération "Plantons 1000 arbres ensemble", à savoir qu'un seul arbre suffit pour équilibrer sa consommation de CO2 !

L'entreprise présente aussi de manière régulière à travers ses newsletters et publications sur les réseaux sociaux des innovations papier prêtes à révolutionner le quotidien de manière écologique et responsable !

En 2016, Stéphanie, fondatrice de votre papèterie engagée, s'indigne sur la disparition de la toute première gamme de produits en papier 100% recyclé : Forever. Dans sa volonté de promouvoir une vision responsable et éthique du papier, elle a été grandement déçue de voir disparaître Forever, alors qu'elle se faisait une joie de mettre ses engagements en matière de respect de l'environnement à l'exécution. L'impression de ne pas être entendue et soutenue par les grandes marques dans sa quête de changer sa manière de consommer... Stéphanie encourage alors à une prise de conscience du plus grand nombre pour préserver notre santé à tous et nos forêts. 

Avant la rentrée scolaire, elle encourage également à ce que l'achat de papier recyclé et de fournitures scolaires non toxiques soit obligatoire via les achats groupés, et à ce que les kits ne soient pas pré-remplis afin que les parents puissent cocher en pleine conscience les fournitures dont ils ont besoin après avoir vérifié que les fournitures de l'an passé ne puissent pas être réutilisées. 

 

Mais la responsabilité sociétale de l'entreprise ne s'arrête pas à sa conscience écologique. Elle concerne également le bien-être du consommateur et celui de ses employés.

C'est pourquoi l'entreprise travaille au juste prix toute l'année et n'augmente pas ses prix par anticipation. La plus grande récompense de sa gérante est votre satisfaction, pour laquelle elle met tout en oeuvre. Pour cela, elle a à coeur de dénicher la perle rare et de vous proposer la meilleure qualité, le grain le plus adapté au besoin, la couleur la plus évocatrice et bien sûr le prix le plus juste. Et puis, le développement durable n'est pas présent qu'au sein de l'entreprise... car ses clients en sont aussi acteurs. Certains pourraient se fournir ailleurs mais font le choix de Mille et Une Feuilles car l'entreprise partage leurs valeurs... 

Et ses employés bénéficent également de cette attention toute particulière à leur bien-être. En effet, le choix de la gérante d'employer des personnes géographiquement proches de l'entreprise leur permet de venir à pieds au travail et de ne pas subir la cohue et le stress des transports en commun, ce que l'on sait, en Île de France, être un réel bien-être et avantage.

 

Vous en savez désormais plus sur l'envers du décors de notre boutique en ligne. Merci d'avoir suivi notre série environnementale sur les rassemblements estivaux et les innovations papiers ! Et n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à notre catégorie "Bonnes affaires" pour vous aussi faire un geste éco-responsable ! 

 

Et pour la quinzième année... joyeux anniversaire Mille et Une Feuilles !!!

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Mettez une touche d'écologie et d'innovations papier dans votre été... et vos voyages !

Lire tout le message: Mettez une touche d'écologie et d'innovations papier dans votre été... et vos voyages !

Voyager, c'est découvrir de nouvelles cultures et explorer des endroits extraordinaires. Malheureusement, le tourisme a une empreinte écologique de plus en plus importante...

Lorsqu'on parle d'environnement en voyage, on a tendance à s'imaginer un espace vert à protéger. On comprend alors facilement la nécessité de ne pas laisser ses déchets derrière soi, et on s'imagine avoir eu une attitude écologique en ne faisant que ça... Mais est-ce vraiment assez ? 

Pour ce 4ème opus de notre série environnementale sur les rassemblements estivaux et les innovations papiers, Mille et Une Feuilles vous emmène en voyage !

 

Le Saviez-Vous ?

En 2019, les français ont réalisé en moyenne 6,3 voyages à plus de 80km de leur domicile. Cela représente au total environ 374 millions de voyages, et les voyages de longue distance ont eux augmenté de 4,4% entre 2008 et 2019.

Il faut alors être bien conscient que d'une manière globale, le voyage est l'une des plus importantes causes de pollution dans le monde, et ce par le biais des :

  • Transports et leur consommation de pétrole,
  • Activités qui détruisent les paysages, 
  • Foules qui sans le vouloir détériorent la nature par leurs passages,
  • Constructions d'infrastructures pour accueillir les vacanciers,
  • Et des produits à usages uniques qui sont vendus pour répondre aux besoins des voyageurs. 

Voyager représente donc 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, principalement causées par le transport.

 

Alors, comment voyager tout en étant écoresponsable ?

Pour allier écologie et voyage, pensez : Contribuer, Partir, Limiter et Découvrir.

  1. Contribuer à un développement économique positif
  2. Partir à la rencontre des populations locales
  3. Limiter le gaspillage des ressources naturelles
  4. Découvrir des destinations et des cultures autrement en testant des offres alternatives à faible intensité carbone

 

  • Préparer son voyage

Afin de préparer votre voyage dans les meilleures conditions, plusieurs gestes sont à mettre en place en amont. Par exemple, avant de quitter votre logement pour plusieurs jours, assurez-vous d'avoir éteint toutes les lumières, d'avoir débranché tous vos appareils électroniques et même d'avoir éteint votre frigo si celui-ci est vide et que vous partez pour un très long voyage. Ensuite, préparer ses bagages en avance (en faisant par exemple une liste) et ne pas tout faire dans la précipitation en mettant au hasard tout ce qui tombe sous la main dans sa valise, permettra de la remplir intelligemment et stratégiquement. Ainsi, il faudra essayer de voyager léger. N'emportez seulement ce dont vous avez impérativement besoin, car plus votre valise est lourde, plus il faudra de carburant à votre voiture ou avion pour la transporter.

 

  • Préparer son mode de transport

En voyage, le transport est un facteur très important qui affecte nécessairement votre empreinte carbone. Par exemple, réduire de seulement cinq heures un voyage en avion permet de diminuer d'une tonne les émissions de gaz carbonique. De ce fait, si vous êtes soucieux de l'environnement, le maître mot sera de voyager moins loin. Vous pouvez en profiter pour découvrir les pays environnants ou même, pour découvrir notre pays et ses nombreux secrets.

Bien que les trains et les bus puissent prendre plus de temps pour arriver à destination, ils sont plus écologiques que l'avion. Par exemple, un aller-retour Paris/Amsterdam en avion produira 250 kg de CO2, contre seulement 3 kg en train. Si l'avion reste malgré tout incontournable, il faut alors prioriser les vols directs lorsque cela est possible. En général, prendre plusieurs avions pour se rendre à destination plutôt qu'un seul augmente le temps passé dans les airs, et augmente également votre empreinte carbone car les avions consomment le plus de carburbant lors des décollages et atterrissages.

 

  • Choisir son logement

En termes de logement, plusieurs options s'offrent à vous. En voyage dans un autre pays, il peut être intéressant de se pencher sur des solutions comme dormir chez l'habitant, le couchsurfing ou le bivouac qui limiteront naturellement votre impact, ces pratiques ne nécessitant pas de constructions supplémentaires. 

Pour les plus exigeants qui souhaitent tout de même s'engager dans un séjour d'écotourisme, il existe les écolodges qui sont des hébergements de charme soucieux de la protection de leur environnement, financièrement durables, construits dans un souci d'harmonie avec la nature et dont l'impact sur l'environnement est par conséquent limité.

Ces écolodges proposent des nuits en chambre au milieu de la faune et de la flore, tout en proposant tout le confort nécessaire pour un séjour dans la détente.

Sinon, choisissez votre hébergement consciencieusement. Avant de réserver un hôtel, une auberge ou une maison d'hôtes, renseignez-vous sur leur programme de recyclage ou de réduction de consommation. Et une fois sur place, réutilisez vos serviettes de toilettes et vos draps plutôt que de les faire changer tous les jours. Optez pour des douches très courtes pour économiser l'eau, éteignez tous les appareils électriques lorsque vous quittez votre chambre, et en particulier la climatisation ! 

 

  • Manger local

Manger local est un très bon moyen de rendre votre voyage écologique, car en évitant de les importer, on réduit le transport des denrées et on les laisse arriver à maturité ce qui s'en ressent au niveau du goût. Informez-vous donc sur ce qui est de saison, cela vous permettra de découvrir les fruits, légumes et plats typiques de la région. Enfin, manger local signifie soutenir l'économie du territoire, et cela contribue également au savoir-faire artisanal ! 

Alors, oubliez vos habitudes de repas et gardez l'esprit ouvert à de nouvelles saveurs !

 

  • Réduire sa production de déchet

En voyage, souvent vous sont proposés des produits à usage unique dans les hôtels, les restaurants ou même dans la rue comme des savons emballés, des brosses à dents jetables, des sachets plastiques, des serviettes en papier, des pailles et surtout des bouteilles en plastique... La solution est alors de refuser ces articles et d'opter pour des produits réutilisables comme des shampoings solides, des ronds démaquillants lavables, des tote bags, des pailles réutilisables ou encore des gourdes filtrantes. Et si jamais il est impossible de vous passer de produits à usage unique, veillez à ce qu'ils soient le plus écologiques possible. Par exemple, le rasoir "Paper Razor" créé par la société japonaise "KAI Group" est à usage unique mais en carton ce qui minimise son impact sur l'environnement. Ce rasoir, pensé pour les voyageurs, réduit de 98% l'utilisation du plastique et est résistant à l'eau froide ou chaude (jusqu'à 40°). Il est envoyé dans un emballage en carton également, et c'est ensuite au consommateur de le monter soi-même grâce à une technique d'origami ! 

Et pour les fumeurs, il est essentiel de ne laisser aucun mégot par terre, car c'est chaque années plus de 23 milliards de mégots qui sont jetés au sol et se retrouvent ensuite dans la nature, polluant ainsi jusqu'à 500 litres d'eau chacun. Pour rappel, le temps de dégradation d'un mégot peut aller jusqu'à 12 ans. Pour éviter cela, vous pouvez toujours avoir avec vous un petit cendrier de poche. Vous n'en disposez pas ? Mille et Une Feuilles a déniché pour vous un tutoriel pour créer son propre cendrier de poche à l'aide d'un bout de papier cartonné. Alors, plus d'excuses ! 

 

  • Préserver l'environnement

Voyager écologiquement ce n'est pas seulement prendre le train, manger local, trier, composter et recycler lorsque c'est possible. C'est également préserver et respecter l'environnement dans lequel vous êtes. Pour cela, avoir une bonne connaissance des consignes des endroits que vous visitez est primordial. Par exemple, en randonnée, ne vous éloignez pas des sentiers afin de ne pas abîmer des terrains protégés ou des plantes en voie d'extinction. 

D'autres endroits ont également des particularités, c'est par exemple le cas d'Hawaï. La loi interdit d'utiliser des crèmes solaires contenant certains agents chimiques (oxybenzone et octinoxate) car ces derniers sont responsables du blanchiment des coraux. Sachez aussi que faire de la plongée dans la mer Rouge peut être enchanteur, mais pour garder intact cet environnement fragile, ne touchez surtout pas à la faune et à la flore sous-marines.

En bref, informez-vous sur les comportements particuliers à adopter pour ne pas affecter les écosystèmes des régions visitées.

De plus, en vacances et toute l'année, ne laissez aucun détritu sur les plages ou dans les forêts, car ceux-ci polluent la nature et incitent les autres visiteurs à faire de même. Très rapidement, la belle plage, dont vous rêviez tant, peut alors se transformer en dépotoir. Il en va de même pour les matières dangereuses pour l'environnement. Le recyclage n'est pas forcément dans les moeurs du pays de destination, comme pour celui des piles usagées ou des objets électroniques. Le mieux est alors de garder ces objets et de les ramener chez vous, là où des infrastructures sont mises en place pour les traiter. 

 

  • Cartes routières : papier ou dématérialisées ? 

Carte routière papier au lieu de GPS... Ce format vous semble peut-être obsolète à l'ère du numérique. Mais par souci de l'environnement, l'est-il vraiment ?

Dans sa version papier, vous pouvez revenir autant de fois que besoin sur votre carte routière sans que cela ne pèse sur votre empreinte énergétique. En effet, consulter plusieurs fois une carte papier ne coûte rien, tandis que l'ouvrir en format numérique implique de lancer une nouvelle recherche, une nouvelle navigation, voire un téléchargement et un stockage, sachant qu'une seule recherche internet est estimée à 10 grammes en équivalent-carbone. 

Néanmoins, la fabrication et l'acheminement du papier non recyclé sont des étapes qui consomment également énormément de ressources. On estime alors que 20 millions d'arbres sont coupés chaque année pour produire du papier non recyclé, sans compter l'énergie requise pour le blanchir, l'imprimer et le transporter.

Cependant, les études d'analyse de cycle de vie du papier et du numérique montrent que c'est sur la toute fin de vie des matériaux que le papier sort grand gagnant, car c'est chaque année 5,2 millions de tonnes de papier qui sont traités en France. Le papier dispose de filières efficaces de recyclage, et ce dernier reste bien plus facile à recycler que les composants des appareils électroniques, dont 75% ne le sont pas. 

Mais le coût environnemental du numérique n'est pas le seul problème, il existe également des conséquences sur la cognition. En effet, le passage au GPS peut faire baisser votre capacité d'orientation en déléguant des fonctions cognitives à des outils, alors que les cartes routières papier offrent une véritable expérience sensorielle particulière. Le fait de se pencher dessus à plusieurs et de réfléchir au trajet permet de passer un moment sans écran, ce qui devient un privilège rare de nos jours. Le numérique envahit tous les aspects de nos vies, et la moindre notification de notre smartphone nous sort de l'instant présent, alors que la randonnée accompagnée d'une carte routière papier nous offre un moment de déconnexion. 

Et le petit plus : les cartes routières qui vous restent sur les bras peuvent être détournées en jolies décorations ! Que ce soit en collage, en guirlande, en set de table ou encore pour envelopper un bouquet de fleurs, ce ne sont pas les idées qui manquent pour donner une seconde vie à ces objets ! 

 

Et pour aller plus loin...

Adopter l'éthique du tourisme responsable ne veut pas forcément dire ne plus voyager du tout en dehors de notre pays. Il existe des destinations qui prennent leur part de responsabilité en mettant en avant les hébergements visant à réduire leur consommation d'énergie ou en présentant des activités conçues pour profiter aux communautés locales tout en restaurant la flaune et la flore.

Werfenweng est une ville autrichienne qui révolutionne le tourisme durable grâce à son système de mobilité : la ville recommande aux visiteurs de ne pas venir en voiture, propose un transfert gratuit à leur hébergement et propose un pass donnant accès aux différents véhicules verts pour la somme de 10€ par jour.

Vienne, capitale du pays, compte 2 000 parcs, plus de 800 hectares d'agriculture biologique, 120 stations de vélo-partage, un réseau de 1 300 kilomètres de pistes cyclables et un nouveau programme de "Taxis verts" déployant 370 taxis hybrides et à gaz.

Dans cette station alpine suisse se trouve l'hôtel Valsana, premier hôtel de Suisse à être chauffé à l'aide d'une "batterie de glace". Ce système de récupération d'énergie réutilise l'énergie de la chaleur résiduelle qui se perd autrement dans le milieu ambiant. La région a également reçu le statut de "Perle des Alpes", reconnaissant ses pratiques de mobilité verte et d'éco-responsabilité. 

Sur ces belles îles, plusieurs hébergements tel que le Pikaia Lodge font leur maximum pour protéger leur environnement fragile. Cet hôtel neutre en carbone est fabriqué d'acier, un matériau facile à recycler. Ses murs sont recouverts de pierre de lave des parcs nationaux des Galapagos, et son mobilier ainsi que ses portes sont en teck de forêts gérées de manière durable. L'hôtel possède également son propre programme de reboisement, et son eau vient d'un système de récupération d'eau de pluie sur les toitures. 

La Catalogne est la première région entière à obtenir le label Biosphere Responsible Tourism, soutenu par l'UNESCO et le GSTC (Global Sustainable Tourism Council). Parmi les plus beaux sites de la région se trouvent d'anciennes mines de charbon, de plomb ou de sel transformées en zones culturelles et écologiques. Le Parc Culturel de la Montagne de sel à Cardona offre par exemple l'occasion de découvrir la géologie naturelle et unique de la région.

Le Costa Rica souhaite devenir le premier pays au monde à atteindre la neutralité carbone, et pour ce faire, quasiment toute son électricité provient d'énergies renouvelables. Sa plus grosse source d'émission de CO2, le café, fait l'objet d'un développement d'une méthode de captation des gaz produits par ses déchets en décomposition pour les utiliser comme source d'énergie de moteurs à combustion.

 

Passez à l'action !

Parmi les idées du tourisme responsable se retrouve l'écovolontariat. C'est une forme de tourisme participatif, engagé et respectueux de l'environnement. Ces missions d'écovolontariat vous permettent de voyager utile, en immersion avec les communautés locales et d'apprendre aux côtés de scientifiques reconnus. Elles sont organisées et gérées par des associations locales ou par des organismes publics et désignent des activités variées. Selon les missions, vous pourrez par exemple soigner et remettre des animaux sauvages en liberté en Normandie, recenser et étudier la biodiversité marine en mer Méditerrannée, aider à la préservation des pumas, baleines et loutres d'Amériques latine ou encore lutter contre l'exploitation des éléphants d'Asie et protéger les coraux. Le principal organisme d'écovolontariat en France est "Cap sur l'écovolontariat". 

Se retrouve également parmi les idées du tourisme responsable le woofing, un concept né à Londres dans les années 70 autour d'un réseau mondial de fermes biologiques. Il met en relation des hôtes et des volontaires prêts à partager leur quotidien grâce à des activités d'agriculture durables et respectueuses de l'environnement contre un toit et un couvert pour une période déterminée. 

Enfin, l'agritourisme, ou tourisme rural, vous propose l'expérience de déguster du vin ou des produits de la ferme, mais aussi des immersions de plusieurs jours au sein d'une exploitation ou d'une ferme pédagogique. 

Plusieurs manières de découvrir ou redécouvrir des lieux dans une quête de sens et en prenant part à un monde plus solidaire et respectueux du vivant. 

 

Alors, prêts à sauter le cap de l'éco-tourisme ?

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Mettez une touche d’écologie et d’innovations papier dans votre été… et vos vacances en campings !

Lire tout le message: Mettez une touche d’écologie et d’innovations papier dans votre été… et vos vacances en campings !

Premier mode d’hébergement de vacances et le plus prisé, le camping est un bon moyen pour passer des vacances en pleine nature… A l’heure du réchauffement climatique, un nombre croissant de vacanciers prennent conscience que le tourisme a aussi des impacts sur l’environnement : pollution et dégradation de la nature sont notamment ses principaux dangers !!

En route pour la 3ème destination de notre série environnementale sur les rassemblements estivaux et les innovations papier : les campings !

 

Le saviez-vous ?

En France, il existe 8 000 campings, ce qui fait de notre pays le premier parc européen, et le second au monde. 2 campeurs sur 3 sont français, et 1 français sur 3 déclare avoir déjà campé. Mais ces chiffres ne sont pas sans conséquence…

Représentant à la fois une destination d’aventure et de découverte, le camping est également un espace de convivialité et de rencontre.

Principalement situés dans des zones naturelles, les incidences majeures sur l'environnement sont liées au transport et aux perturbations causées par les vacanciers sur la biodiversité locale.

Les établissements s’accordent de plus en plus à améliorer leur empreinte environnementale, trouvant une écoute souvent forte chez les campeurs, très en attente du respect de l’environnement.

 

Comment être écolo en camping ?

Un camping écolo se veut être un camping qui laisse peu de traces et qui ne perturbe pas son environnement.

Pour allier écologie et camping, pensez 4R : Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler.

 

  • Choisir le bon emplacement

Si vous êtes soucieux de l’environnement, vous devez, en amont, vous renseigner sur les campings afin d’en trouver un qui le soit aussi. Plusieurs facteurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille sur ce point, comme :

  • Le camping utilise des énergies renouvelables ou utilise l’énergie intelligemment et efficacement
  • Il fait attention à son utilisation d’eau
  • Il est soucieux des produits qu’il utilise et donc n’utilise pas de produits nocifs ou toxiques
  • Il possède une bonne gestion des déchets et met en place des points de tri
  • Il est proche de son environnement et possède des paysages végétalisés

En ce qui concerne le camping sauvage, si cette option peut paraître tentante et notamment en road trip, sachez que la plupart du temps elle est interdite.

La législation sur ce type de camping varie d’un pays à l’autre, et même d’une région à une autre. Il faut alors bien se renseigner en amont selon votre destination sur ce qui est autorisé ou pas.

Propriétés privées, sites domaniaux, parcs nationaux sont des lieux qui ne peuvent être investis sans une autorisation préalable. D’une manière générale, le camping sauvage est donc totalement interdit… sauf pour les campeurs qui bénéficient d’une autorisation.

 

  • Miser sur des campings labellisés

Savez-vous qu’il existe plus de 200 labels et certifications vertes dans le domaine du tourisme ? Alors comment s’y retrouver parmi tous les labels existants ? Nous avons sélectionné ici ceux qui reviennent le plus souvent afin de vous guider dans votre choix :

  • Le GREEN GLOBE : un label international important dans le monde du tourisme durable et est reconnu par l’Organisation Mondiale du Tourisme et le World Travel and Tourism Council (WTTC). Actif depuis 1999, il prend en compte les aspects environnementaux, sociaux, économiques et culturels des entreprises touristiques sur 41 critères différents qui doivent être tous respectés. Il concerne l’ensemble des entreprises et organisations touristiques comme les hébergements, campings, voyages, transports, croisières, restauration, parcs d’attractions, sites de visite, golfs…
  • La CLEF VERTE : C’est le premier écolabel pour les établissements touristiques en France, et tous les types d’hébergement peuvent demander à être certifiés par ce label qui agit également à l’international. La Clef Verte opère dans plus de 50 pays et à ce jour, plus de 3000 établissements ont été certifiés. En France, il existe plus de 200 campings certifiés par ce label. Il atteste que la démarche environnementale de l’établissement répond à plus d'une centaine de critères dans les domaines de la gestion touristique durable, qui permettent de réduire leur impact environnemental et de s’engager en faveur de la réalisation des Objectifs de Développement Durable de l’ONU.
  • Le EARTH CHECK : Il est un des programmes de certification les plus utilisés dans l’industrie du tourisme. Earth Check est un label international qui certifie les hébergements sur leur consommation d’énergie, leur gestion des déchets, leur utilisation de produits verts jusqu'à leur engagement dans le développement des communautés locales.
  • Le GREEN TOURISM : Principalement actif au Royaume-Uni, ce label est le plus grand programme d’accréditation écologique du monde. Il existe depuis 1998 et récompense des hébergements et des sites touristiques qui réduisent l’impact de leurs activités sur l’environnement. La certification comporte trois niveaux différents qui sont décernés aux entreprises en fonction de leurs engagements environnementaux, sociaux et économiques.
  • L’ECOLABEL EUROPEEN : Seul label officiel commun à tous les pays européens, il a pour but de démarquer les campings, gîtes, maisons d’hôtes et autres qui s’engagent dans la protection de l’environnement. Il garantit non seulement une qualité irréprochable des services proposés mais aussi une réduction de l’impact environnemental des établissements labellisés.

 

  • Équipement éco responsable

Afin d’adopter une attitude éco responsable en camping, il faut penser à bien s’équiper. Pour cela, opter pour du matériel de seconde main est ce qu’il y a de plus écologique. Si l’on doit investir, privilégier les marques engagées et éthiques qui proposent du matériel durable :

  • Le barbecue de la société danoise CasusGrill est à la fois écologiquement durable et promet une expérience améliorée pour les utilisateurs. Ce barbecue, distribué exclusivement par la société lyonnaise Alldiffusion, est entièrement fabriqué à l’aide de matériaux naturels : carton FSC, bambou et pierre volcanique. Il est donc éco responsable et biodégradable, et utilise jusqu’à 50% de moins de charbon que les autres barbecues jetables et permet ainsi de réduire son émission de CO2. Il est jetable, donc très pratique pour être amené en camping avec vous, et est conçu pour se dégrader sans laisser de trace. Les pierres volcaniques, elles, sont utilisées dans les pépinières pour accroître la fertilité des sols, et peuvent donc être remises dans la nature sans dommage.
  • Dans un autre registre, le lit futon en carton est l’alternative parfaite en camping. Le carton étant léger, pliable et aussi rigide qu’une planche, ce lit est donc très facilement transportable et idéal pour équiper les campings de manière éco responsable.
  • Chaises en carton et tables en carton, ce sont les produits fabriqués en France que proposent la marque Quart de Poil’. Stables, résistants, très légers et écologiques, ces équipements peuvent tout à fait être amenés avec vous en camping afin d’éviter les bonnes vieilles chaises et tables en plastiques qui se cassent au fil du temps et qui laissent des bouts dans la nature…
  • Contrairement à la vaisselle jetable classique en plastique, le carton préserve l’écosystème. Ce produit est extrait de ressources renouvelables, ce qui lui donne une caractéristique biodégradable. Pour ce qui est des couverts, des assiettes et des verres, le carton les rend plus résistants. Même si la vaisselle la plus écologique reste celle que l’on n’utilise pas, si le réutilisable n’est pas une option, il est conseillé d’utiliser les matériaux plus durables comme le carton qui se recycle facilement.

 

  • Préserver les ressources

Quel que soit le type de camping que vous choisissez, une des principales règles pour mettre en place des gestes éco responsables en vacances sera de préserver les ressources et les lieux qui vous entourent.

Si vous vous rendez dans un camping labellisé, des aménagements seront alors mis en place pour vous inviter à le faire. Sinon, il faudra faire de vous-même attention.

Pour ça, un rappel des écogestes du quotidien est de mise :

  • Faire attention à la quantité d’eau utilisée lors de la vaisselle et des douches
  • Trier ses déchets, et s’adapter aux règles locales
  • Utiliser des produits respectueux de l’environnement et biodégradables comme le savon, le gel douche, le produit vaisselle, la lessive…
  • Rejeter ses eaux usées dans les espaces dédiés pour les campings cars
  • Laisser son espace de campement tel que l’on a trouvé

 

  • Zéro déchet

En camping, la politique “zéro déchet” est de mise. Bouteilles, vaisselle, sacs, aucun déchet ne doit être jeté dans la nature. L’eau, de source ou du robinet, doit être transportée dans une gourde.

Pour ce qui est des produits d’hygiène, opter pour des alternatives non toxiques et biologiques. Le savon de Marseille est par exemple idéal car il permet de se laver soi-même mais il peut également être utilisé pour le linge ou la vaisselle. Dans tous les cas, les savons et shampoings solides sont les plus écologiques car ils permettent d’éviter un emballage plastique inutile, et en plus de ça ils sont bien plus économiques car perdurent dans le temps.

Dans l’ensemble, éviter les déchets inutiles en achetant des produits réutilisables de qualité qui pourront vous servir pendant plusieurs années, comme des ustensiles de camping en bois ou en acier inoxydable. Il peut aussi être intéressant de vous renseigner autour de vous si d’autres amateurs de camping pourraient vous prêter des équipements plus importants tels que des chaises de camping, des parapluies ou des porte-vélos. Sinon, il est possible d’acheter des équipements d’occasion ou les louer sur des plateformes de location pour ainsi économiser des ressources en n’achetant pas de neuf.

Pour finir, les boîtes de conserve ne sont pas les bienvenues, il faudra alors privilégier le frais et local et pour éviter les emballages, il convient de penser aux contenants : sacs de papier, boîtes ou barquettes réutilisables. Avec ces quelques gestes indispensables, il sera facile de devenir, en une saison, un campeur respectueux de son environnement.

 

  • Bien choisir ses activités

Mobilité douce et activités éco friendly sont de mise en camping : location de vélos, transports en commun pour se balader, tourisme patrimoine culturel, visite des producteurs et artisans locaux, visite des espaces naturels… La tendance est de privilégier la découverte des alentours.

Et pour allier activités éco friendly, mobilité douce et équipement éco responsable, Mille et Une Feuilles vous a dégoté un vélo… en carton ! Ce vélo conçu par l’ingénieur israélien Izhar Gafni n’est en réalité qu’un prototype pour le moment mais il a pour vocation d’être commercialisé. Pour le moment pas intégralement conçu en carton, il garde des pièces en métal pour le système de freins et de pédales, qui à l’avenir devraient disparaitres pour être remplacées par des matières organiques. Il pèse seulement 9 kg contre 14 pour un vélo lambda et peut supporter jusqu’à 135 kg ! Il possède donc la solidité de la fibre carbone et est traité à l’aide d’un liquide organique secret qui lui permet d’être résistant à l’eau et au feu, et n’a quasiment pas besoin d’entretien.

Pour sa conception, l’ingénieur a dû plier le carton afin de le mettre en forme, ce qui rappelle les techniques d’origami. Malin !

 

  • Se déconnecter

Partir en vacances permet de prendre du temps pour soi et de se faire plaisir, le temps du séjour, profitez donc de la nature pour décompresser et faites une pause en vous déconnectant. Pour ça, oubliez vos smartphones, tablettes et ordinateurs portables.

Imaginez des activités qui changent du quotidien, et qui sont moins énergivores.

De plus en plus de vacanciers sont en quête de “détox numérique” en choisissant le camping afin d’éliminer le stress du quotidien.

Profitez d’activités de plein air à proximité, découvrez des endroits culturels ou prenez le temps de ne juste rien faire. Faîtes ce qui vous fait plaisir, et ce qui vous fait du bien.

Pourquoi ne pas par exemple télécharger gratuitement notre E-book DIY et Activités Manuelles pour petits et grands ! Cet e-book est parfait pour se déconnecter du monde réel et se reconnecter à soi-même. Vous y trouverez des activités à réaliser avec vos enfants, des tutoriels pour les occuper et des idées pour vous, adultes, pour prendre du temps pour vous.

 

 

Et pour aller plus loin…

Sachez que, certains groupes ou chaînes de camping sont même spécifiquement positionnés sur l’axe écologique tels que :

  • Huttopia : une chaîne de campings qui s’est construite autours de l’écologie “S’adapter au terrain et non le contraire !”. Elle dispose de 2 types de site : les campings avec emplacements nus pour tentes ou caravanes, et les villages dotés d’hébergements et de plus de services. Huttopia propose des activités de plein air, des restaurants avec des produits locaux et cuisine familiale et ses sites sont placés sur des zones pas très touristiques au profit des beaux territoires français méconnus.
  • Via Natura : un groupe de petits campings réunis autour d’une charte d’un accueil de plein air éco-responsable. Les emplacements et hébergements sont faits de manière à se fondre harmonieusement dans leur environnement, afin de découvrir un terroir authentique et d’entreprendre des actions en faveur de l’écologie. Composteurs, zones de tri des déchets, toilettes sèches et panneaux solaires sont au rendez-vous dans les différents campings. En prime, ils participent à la plantation de palétuviers au Bénin au titre d’une compensation de carbone volontaire ! 
  • Sites & Paysages : une association comportant un réseau de plus de 60 campings en France uniques, indépendants, à taille humaine et engagés dans une démarche écocitoyenne et de développement durable. Sur le plan environnemental, les campings s’engagent notamment à préserver les ressources naturelles, le patrimoine local, être acteurs dans leurs régions et écocitoyens. L’association privilégie surtout l’authenticité naturelle du cadre en mettant de côté les gros équipements pour laisser place aux beaux terrains arborés.
  • Seasonova : un groupe en charge d’un réseau d’une dizaine de campings indépendants qui ont pour objectif de faire redécouvrir à leurs vacanciers l’art de vivre en plein air. Le groupe s’inscrit dans une démarche de respect de l’environnement, et ses campings sont tous implantés dans des sites naturels préservés : inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco, dans une station verte, un site Natura 2000 ou un espace naturel sauvegardé. Les vacanciers bénéficieront donc d’un emplacement privatif soigné au cœur d’un environnement valorisé et respecté par une démarche éco-responsable.

 

 

Passez à l’action !

Retrouvez les tentes en carton dans notre article sur les festivals éco-responsables : celles-ci peuvent également être utilisées en camping ! Ces tentes, idéales pour les jeunes campeurs, peuvent accueillir 2 personnes pour un prix imbattable de 15€ l’unité.

Et pour ceux qui préfèrent le confort des campings cars, les étudiants de l’Université de technologie d’Eindhoven ont développé un camping-car électro-solaire et sobre en énergie qui est capable de parcourir 600 km sur une seule charge, et 730 km par jour ensoleillé !

Sa silhouette a été conçue de manière à être le plus léger possible, et la plus effilée possible afin de réduire au maximum la résistance de l’air.

Le “Stella Vita”, c’est son nom, se distingue surtout par la présence de panneaux solaires logés dans un ingénieux système sur le toit. Très pratique, le “Stella Vita” peut tout à fait rouler sur l’autoroute, sa vitesse étant plafonnée à 120 km/h ! Belle innovation !

 

Et vous, quels gestes éco-responsables allez-vous mettre en place cet été ?

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Mettez une touche d’écologie et d'innovations papier dans votre été … et vos festivals !

Lire tout le message: Mettez une touche d’écologie et d'innovations papier dans votre été … et vos festivals !

Après deux longues années sans grands rassemblements publics autours des pratiques artistiques et culturelles, les concerts et festivals sont enfin de retour ! Mais à l’heure où l’urgence climatique atteint un véritable point de bascule, la popularité de ce type d’événements ne cesse de croître, et nous pouvons alors nous poser la question de leur impact sur l’environnement.

Les festivals, deuxième escale estivale de notre série sur les gestes écoresponsables !

 

Le saviez-vous ?

En 2015, il existait 1887 festivals en France, et on estime que 41% des adultes en France ont déjà assisté à un spectacle live en 2019.

Pour donner un exemple, le festival Rock Werchter en Belgique s’est retrouvé couvert de 200 tonnes de déchets, dont des montagnes de plastique. Même si bon nombre de campagnes de sensibilisation existent, les festivaliers dans l’euphorie ont jeté ces déchets dans la nature, sans se préoccuper des conséquences.

Malgré les actions des équipes de nettoyage qui ramassent près de 15 tonnes de bouteilles en plastique chaque année, ces mêmes bouteilles polluent malheureusement quand même car ne peuvent pas être recyclées à 100%.

Le 22 janvier 2020, 60 festivals français se sont engagés à organiser des événements qui éliminent au maximum l’usage du plastique.

 

Comment être écolo dans des festivals ?

Pour allier écologie et festivals, pensez « 4R » : Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler.

 

  • Inciter à venir avec ses propres gobelets réutilisables / Supprimer les gobelets millésimés.

Si la plupart des festivals ont remplacé les gobelets jetables par des gobelets réutilisables, ceux-ci sont souvent personnalisés selon l’édition et entraînent donc une forte production.

Si le gobelet réutilisable est neuf ou peu utilisé à l’année (par exemple stocké pour un seul festival), il faut qu’il serve 6 fois pour être plus intéressant qu’un gobelet jetable.

Dans le cas où les gobelets jetables sont collectés pour être recyclés, le gobelet réutilisable doit servir au moins 15 fois pour être écologiquement intéressant.

Prenez donc avec vous votre propre gobelet réutilisable et n’achetez pas chaque année le nouveau gobelet en plastique de l’édition actuelle, votre planète vous en remerciera !

 

  • Limiter le jetable à des cas exceptionnels

L’environnement et en particulier le traitement des déchets est une question qui joue un rôle primordial dans l'éco responsabilité d’un festival.

Si aujourd’hui la plupart des festivals ont remplacé les gobelets jetables par des gobelets réutilisables, d’autres déchets plastiques posent problème : les bouchons d’oreilles en mousse. Ce sont, chaque année, près de 2 millions de paires de bouchons à usage unique qui sont proposées pour protéger l'audition du public lors des spectacles. Les bouchons sont jetés juste après leur utilisation, et souvent par terre.

En août 2019, pour la 15e édition de l’éco-festival le Cabaret Vert organisée par l’association FLaP, un dispositif de distribution et de recyclage de bouchons d’oreilles en mousse a été déployé.

Grâce à ce dispositif, 7 000 emballages plastiques ont été évités et remplacés par des paires de bouchons en vrac. 2 000 paires usagées ont été également collectées, soit 30 % des bouchons utilisés. Cette action de recyclage pourrait être étendue à l’ensemble des festivals français.

 

  • Limiter le plastique

Les 5 chartes zéro plastique à usage unique mises en place au festival We Love Green à Paris nous montre l’exemple. Ainsi, tous les acteurs du festival : artistes, restaurateurs, partenaires, prestataires, bénévoles, signent une charte les engageant à respecter les engagements éco-responsables de We Love Green et notamment son engagement 0 plastique à usage unique. Les artistes n’ont donc plus de bouteilles d’eau mais des gourdes et des carafes, les prestataires et les bénévoles reçoivent des gourdes ou des éco-cups, les restaurateurs doivent utiliser de la vaisselle compostable & les partenaires supprimer tout plastique à usage unique sur leur stand. Ces chartes ont notamment permis d’éviter, en 2019, l’utilisation de 280 174 bouteilles en plastique.

 

  • Éviter les goodies

On le sait, les goodies sont très polluants car souvent très sollicités puis jetés. Le bon réflexe en tant que festivalier serait donc de ne pas accepter ces goodies pour éviter la surproduction les années qui suivent. Cependant, des alternatives existent à ces goodies jetables et sans grande utilité, comme :

  • Des cadeaux dématérialisés ou de seconde main.
  • Des produits consommables à l’effigie du festival (terrine, bonbons...) d’un producteur local dans un contenant en verre ou en papier.
  • Des objets fabriqués localement.

Des cadeaux éco-responsables et solidaires, c’est ce que l’on attend des festivals en 2022.

 

  • Choisir du matériel réutilisable et / ou à faible impact écologique

Lors de tels événements, nombreux sont les festivaliers à dormir dans des tentes… qui malheureusement les abandonnent sur place une fois le festival terminé.

La start-up néerlandaise KarTent a alors conçu des tentes en carton 100% recyclables. Elle a ainsi imaginé une alternative aux tentes traditionnelles en concevant des tentes circulaires à partir de fibres de bois solides. De cette façon, si elles sont aussi abandonnées à la fin d’un festival, l’entreprise se charge elle-même de les récupérer pour les recycler et réutiliser les cartons.

La KarTent mesure 2,35 mètres de long sur 1,50 mètre de large avec une hauteur de 1,09 mètre pour un poids de 13 kg, soit légèrement plus que les tentes pliables classiques. Elle garantit assez d’espace pour deux personnes adultes. En cas de mauvais temps, la tente est étanche pour pouvoir s’abriter de la pluie. Quant à son apparence, elle reprend la couleur marron des cartons mais il est tout à fait possible de la customiser avec de la peinture une fois livrée.

Une innovation carton amusante et bien pratique à exploiter !

 

  • Mettre en place plusieurs points de collecte des déchets

Si un festival est avant tout un lieu festif, il est aussi un lieu propice aux déchets. Cette pollution est de la responsabilité des organisateurs. Il est donc de leur devoir de mettre en place un système de gestion des déchets efficace pour limiter les impacts environnementaux du rassemblement. Le tri sélectif est l’une des premières actions à mener mais pas à n’importe quel prix si nous voulons qu’il soit efficace. Mettre en place le tri, c’est avant tout mettre en place un dispositif efficace, une sensibilisation adaptée, et surtout garantir le recyclage des matériaux grâce à leur traçabilité.

Les emplacements de collecte des déchets doivent être étudiés avec soin afin qu’ils soient au maximum utilisés.

Ce tube de mégots de cigarettes par exemple, de la même start-up que la tente en carton vu précédemment, permet aux festivaliers de se responsabiliser en jetant leurs mégots dans les tubes plutôt que par terre, et ainsi permettre leur recyclage.

 

  • L’éco-mobilité renforcée

Proposer des navettes au départ de plusieurs grandes villes pour éviter la voiture, c’est l’engagement de plusieurs festivals comme We love green, Nombril du monde, Les Ardentes, Dour… Et pour ceux qui ne viennent pas en transports en commun, il est aussi possible de s’organiser en covoiturage ! De nombreux sites et applications existent pour trouver le covoiturage idéal, et les festivals eux-mêmes mettent souvent en place des réseaux et groupes pour ceux qui opteraient pour ce moyen de transport. Des réductions sont également mises en place en partenariat avec la SNCF pour choisir le train au lieu de la voiture.

 

  • Limiter les flyers et billets papier

Lors d’un festival, un nombre incroyable de flyers et de programmes sont distribués. Au Printemps de Bourges, l’objectif est de réduire la consommation de papier à tout va, notamment grâce à la dématérialisation des billets. Mais ça n’est pas tout ! Ils ont aussi choisi des imprimeurs labellisés « Imprim’Vert ». Ce label très contrôlé a pour objectif d’aider la mise en place, par les entreprises exerçant des activités d’impression, d’actions concrètes pour diminuer leur impact environnemental.

Pour ce qui est des horaires de passage des artistes, favoriser plusieurs grandes affiches au sein du festival sera plus écologique que distribuer plusieurs petits flyers à chaque participant, qui de plus sont souvent lus puis retrouvés jetés par terre.

 

  • Des stands en matière recyclée

Réaliser des stands qui ne serviront qu’une seule fois, ce n’est pas très écologique ! Pour éviter cela, on peut réaliser des panneaux et des stands à partir de matériaux recyclés et recyclables ! Au festival We Love Green, le stand qui vendait des glaces était fait en bottes de paille. D’autres stands étaient réalisés en bambou…

Et pour aller encore plus loin, on prévoit une deuxième vie à ces objets devenus œuvres d’art grâce aux artistes qui les ont personnalisés. En faisant cela, on augmente le cycle de vie des matériaux, et on fait un pas de plus vers l’attitude éco responsable !

 

 

Inspirez-vous !

Créer un moment convivial et festif tout en respectant l’environnement, c’est le défi de plusieurs éco-festival comme We Love Green, Slowfest, Marsatac, etc. Du plastique supprimé au tri des déchets, pour avoir une démarche respectueuse de l’environnement, chaque geste compte !

  • Dans cette interview, Marie SABOT, directrice du “WeLoveGreen”, nous explique le point de vue éco responsable de la Charte Zero Dechets mise en place au festival parisien : Comment We Love Green a persévéré pour créer l’un des festivals les plus verts au monde.
  • Le festival marseillais “Marsatac” s’engage également dans une démarche éco responsable en mettant en place par exemple le Bar A Eau pour éviter la surconsommation de bouteilles en plastique.
  • En Gironde, le festival “Slowfest” a mis en place une signalétique écoresponsable. L’ensemble de sa signalétique a donc été conçue grâce à des objets de seconde main, comme du carton, de la peinture, du tissu ou encore du bois récupérés. En ce qui concerne les logos et visuels, le festival a opté pour une projection de ceux-ci grâce à un vidéo projecteur, afin de limiter les déchets supplémentaires.

 

 

Passez à l’action !

Dans cet article, vous retrouverez 5 initiatives écolo mises en place en festivals pour aller encore plus loin ! Elles ont été mises en valeur au prix A Greener Festival qui met en lumière les alternatives pour un quotidien plus écoresponsable, invite au passage à l’action et favorise les rencontres et le partage ! Une motivation de plus pour vous aussi vous mettre au vert.

 

Pour continuer de chanter et danser, agissons maintenant !

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Mettez une touche d’écologie et d'innovations papier dans votre été … et vos événements sportifs !

Lire tout le message: Mettez une touche d’écologie et d'innovations papier dans votre été  … et vos événements sportifs !

Le changement climatique et ses conséquences ne concernent pas demain, mais aujourd’hui. Il est temps de se mettre à l’écologie, et urgemment ! Valeur forte de votre papeterie créative, Mille et Une Feuilles vous embarque pour une nouvelle série sur le thème des gestes écoresponsables dans les rassemblements estivaux.

 

Le saviez-vous ?

Un événement sportif de 5000 personnes génère à lui seul jusqu’à 2,5 tonnes de déchets, consomme en moyenne 1 000 kWh d’énergie et 500 kg de papier ! Cela implique aussi une concentration de personnes, de matériel et d’énergie sur un lieu et une période limités.

Entre le Tour de France 2022, la coupe du monde de Rugby 2023 et les jeux olympiques de Paris 2024, c’est l’occasion de se poser des questions sur nos modes de consommation et nos comportements face aux manifestations sportives afin d’adopter une attitude éco-responsable en tant que sportif ou supporter.

 

Comment être écolo dans des événements sportifs ?

Étant par définition éphémères, les produits jetables peuvent sembler, à première vue,  la seule option, mais il est pourtant possible de les limiter en les remplaçant par des équivalents à faible impact écologique en adoptant une bonne stratégie.. Anticiper est donc la clé d’une réussite éco-responsable !    

Pour allier écologie et évènements sportifs, pensez « 4R » : Réduire, Réutiliser, Réparer, Recycler.
 

  • Boire de l’eau du robinet et non de l’eau en bouteille en plastique

L’eau est un enjeu de taille, l’eau du robinet est 100 à 200 fois moins chère que l’eau en bouteille, son transport est moins producteur de gaz à effet de serre et permet de réduire considérablement la production de déchets. Sur les évènements sportifs, les bouteilles d’eau sont indispensables. Mais au lieu d’acheter plusieurs petites bouteilles d’eau en plastique qui seront peut-être ensuite jetées dans la nature, pourquoi ne pas acheter des gourdes réutilisables et les remplir au robinet pour ensuite les fournir aux athlètes ? C’est d’ailleurs un engagement des Jeux Olympiques de Paris 2024 : privilégier l’eau du robinet en disposant sur chaque site des fontaines à eau potable ! 

=> Démarche 4R : Réduire + Réutiliser
 

  • Ne pas utiliser de vaisselle jetable en plastique

“Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas”.

Les gourdes, les gobelets réutilisables consignés ou encore la vaisselle en carton lavable sont de mise dans cet enjeu. Par exemple, la barquette Flycup allie à la perfection praticité et écologie. Cet emballage en carton kraft recyclé et 100% recyclable permet d’avoir dans une seule barquette son menu au complet lors d’évènements sportifs. Il évite les emballages multiples en plastique pour chaque produit et peut même se transformer en puissant outil de communication car chaque emballage est complètement personnalisable et imprimable (à l’aide d’encre végétale). Cerise sur le gâteau : une partie des bénéfices réalisés sont reversés à l’association All 4 Trees qui lutte contre la déforestation et s’engage pour la restauration des écosystèmes.

=> Démarche 4R : Réduire + Réutiliser.
 

  • Lutter contre le gaspillage alimentaire

Lorsque les évènements sont longs, à des horaires de repas ou encore sont propices à prendre son repas sur place, du gaspillage est fatalement fait. De plus, les aliments sont souvent sur-emballés et beaucoup de plastique inutile est jeté. Pour lutter contre ce gaspillage alimentaire, évitez d’avoir les yeux plus gros que le ventre en salivant devant un plat qu’au final votre estomac ne peut pas ingérer. Mais si malgré tout, une fois repu, il vous reste de la nourriture que vous ne finirez pas, pensez au doggy bag ! Plusieurs modèles existent en carton kraft, apte pour faire ensuite réchauffer au micro-onde et éviter les sacs en plastique supplémentaires inutiles.

Et si malgré tout en tant qu’organisateur vous vous retrouvez avec des stocks en trop, vous pouvez vous tourner vers votre fournisseur afin qu’il reprenne les invendus lorsque cela est possible. Sinon, plusieurs associations existent telles que Emmaüs, Les Restos du Coeur, Action contre la faim ou encore l’application Too Good To Go qui permet de vendre la nourriture restante à moindre prix. Une bonne action pour vous, et pour les autres. 

=> Démarche 4R : Réduire
 

  • Éviter le matériel neuf et à usage unique

Le textile est la 2ème industrie la plus polluante au monde, et tout comme les autres, le monde du sport a ses responsabilités à prendre.

Pour répondre à cette problématique, pensez à regarder en premier lieu dans les recycleries sportives ou les sites internet qui proposent des équipements de seconde main. Cette solution vous permet d’obtenir du matériel moins cher tout en lui offrant une seconde vie. 

Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, vous pouvez également opter pour du textile durable dont vous connaissez la provenance, le circuit de fabrication et les valeurs du fabricant. Les marques se mettent de plus en plus au vert, comme la marque Patagonia, par exemple, qui propose des équipements sportifs d’occasion ou neufs mais recyclés ou avec une responsabilité environnementale et sociétale transparente.

Ou encore, l’association SupporTerre qui a ouvert la première recyclerie du sport à Nantes pour diminuer les déchets et permettre un accès facilité à la pratique sportive. 

Les actions autour des textiles sportifs ne s’arrête pas qu’à l’engagement des marques, le 20km de Paris-Saint-Germain-en-Laye par exemple propose désormais son fameux T-shirt en option à 10 euros. Un tarif qui peut sembler élevé mais qui dissuade les participants d’acheter un énième T-shirt souvenir, qui ne servira que trop peu par la suite. 

Enfin, les innovations continuent de fleurir comme cette jeune designer new-yorkaise, Isis Schiffer, qui a inventé un casque de vélo en carton pliable. Ce casque super léger mais très résistant (même à la pluie) peut s’emporter partout avec soi. Son atout : il est recyclable.

=> Démarche 4R : Réduire + Réparer + Recycler 

 

  • Généraliser le système de tri

Disposer plusieurs poubelles afin que chacun trie ses déchets sur les lieux de rassemblements sportifs est la clé. Des points de collectes des déchets bien définis, compréhensifs et visibles sont nécessaires. Il faudra également sensibiliser les participants aux abords des poubelles dans le respect du lieu, de la nature et des organisateurs qui veillent au bon fonctionnement de l'événement. 

Pour rappel, l’industrie papetière est la première industrie de recyclage en France, il est donc indispensable pour tous de faire le premier pas en jetant nos papiers dans la poubelle correspondante !

=> Démarche 4R : Recycler

 

  • Choisir des cadeaux pertinents

Les cadeaux offerts aux sportifs reflètent souvent davantage le besoin de communication des sponsors que l’envie des sportifs. Ces cadeaux ne sont souvent pas utilisés donc donnés, ou dans le pire des cas, jetés. Pour penser écologie, le choix de ces cadeaux est donc important.

Supprimer les emballages, privilégier “les bons pour” comme un bon pour un abonnement à une salle de sport, une séance de massage, des photos souvenirs en ligne etc ou privilégier les cadeaux qui peuvent être réutilisés, de bonne qualité et locaux comme une confiture locale, une bouteille de vin ou encore un brassard de course… 

=> Démarche 4R : Réduire

 

  • Adapter les supports de communication

Abandonner les supports de communication inutiles comme les ballons gonflables sans tomber dans le “tout numérique” au risque de voir votre impact écologique fortement augmenter. Pour ce qui est des inscriptions et des informations consultées peu de fois, privilégiez internet. Mais pour ce qui est des informations qui seront fortement consultées comme les plannings de courses ou de matchs, plan du parcours, ordre de passage etc, privilégiez le papier éco-responsables sous forme d’affiche afin de ne pas avoir à en distribuer à chaque personne individuellement. 

Chez Mille et Une Feuilles, vous trouverez forcément votre bonheur pour créer vos plus beaux supports de communication adaptés et écologiques grâce à nos papiers recyclés, français et labellisés.

=> Démarche 4R : Réduire + Recycler
 

  • Faciliter et valoriser le covoiturage, organiser des transports groupés ou encourager les déplacements à vélo ou en transports en commun

On le sait, prendre sa propre voiture seul consomme énormément à notre échelle. Moins de voitures sur la route, c’est moins de pollution ! Certains événements sportifs ont lieu dans des endroits difficiles d’accès en transports en commun, ou trop loin de votre lieu de vie pour prendre votre vélo. Mais en optimisant le nombre de personnes par voiture, le covoiturage peut alors être une solution idéale pour réduire le nombre de véhicules. Pensez à regarder sur les pages des manifestations sportives si des points de covoiturage sont déjà mis en place, ou encore sur les sites collaboratifs spécialisés pour le covoiturage directement. Notez qu’il y a toujours une alternative à la voiture pour votre trajet, surtout lorsque votre destination est également celle de d’autres. 

=> Démarche 4R : Réduire


 

Inspirez-vous !

Les organisations commencent à montrer l’exemple. Par exemple, en 2021, les Jeux olympiques de Tokyo ont décidé de proposer à ses athlètes des médailles et des podiums recyclables, mais aussi des lits en carton 

La Grande Course du Grand Paris Express a également adapté son organisation grâce à des pratiques éco-responsables en proposant des médailles en bois recyclé avec des graines de tournesol à planter, en supprimant tout le plastique de ses points de ravitaillement et en prenant la décision de ne plus proposer de T-shirt de l’évènement aux sportifs. Un choix d’éco-conception très assumé et mis en avant pour un rassemblement avec un faible impact écologique mais un fort impact social.

Ou encore, la Ville des Herbiers (située en Vendée) déploie depuis 3 ans un programme de réduction des déchets auprès de ses différents clubs sportifs : filière de recyclage des cartons, gobelets réutilisables dans les stades et poubelles remplacées au fur et à mesure par des affiches de sensibilisation à la réduction des déchets. 

=> Réduire, recycler, réutiliser et réparer


 

Passez à l’action !

Mille et Une Feuilles a déniché des activités ludiques à réaliser avec du carton sur le thème du sport :
 

 

Nous vous souhaitons de bonnes vacances, et que cet été Sport rime avec Écologie ! 

 

Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing

Lire tout le message
Publié le par

Quid des hausses tarifaires chez Mille et Une Feuilles ?

Lire tout le message: Quid des hausses tarifaires chez Mille et Une Feuilles ?

Depuis maintenant près de 15 ans, votre papeterie en ligne Mille et Une Feuilles s’efforce de hisser au plus haut les services que nous vous proposons, tant en matière de choix de papiers, que de sélection de nos transporteurs partenaires. Durant toute cette période, nous avons accordé une attention toute particulière à nos tarifs, que nous avons même souvent réussi à baisser au fur et à mesure que nos volumes de vente augmentaient.

Comme vous le savez, nous traversons aujourd’hui une crise inédite, qui se traduit par une augmentation très significative du prix de nos matières premières, à commencer par le papier (dont certaines gammes ont augmenté de 62% en quelques semaines), ainsi que les emballages et les frais d’expédition.

Malgré cette crise, nous continuons de pratiquer la politique des prix justes toute l’année. C’est notre ADN. Et nous nous engageons à ne répercuter les hausses que lorsque nous serons contraints de réapprovisionner notre stock. Cela signifie que tous les produits sur stock achetés en 2021 chez nos fournisseurs sont toujours au même prix aujourd’hui !!

 

Qu’en est-il des frais de port ?

Vous le savez, il est impossible de travailler au prix juste toute l’année et d’offrir les frais de port, car ces frais correspondent aux dépenses tangibles que tout e-commerçant doit assumer :

  • les fournitures d’expédition : cartons recyclés, enveloppes ou lettres suivies éco-conçues, papier kraft, particules de calage issues du recyclage de nos déchets papiers
  • le coût de l'expédition payé à la Poste – A savoir que le papier est lourd !
  • les coûts de traitement et de préparation de la commande.

En 2021, nos clients ont payé en moyenne 8,04 € de frais de port, alors que le coût réel a été de 12,06 €.

Nos clients apprécient cette transparence et cette politique. Voici l’un de vos témoignages qui nous touche beaucoup :

« Etre transparent, incarner ce que l'on est, vendre au prix qui est juste, véhiculer une réalité sincère, produire du beau et de la qualité, respecter ses produits comme ses clients, être vrai. Je préfère largement un fournisseur qui annonce la couleur et affirme ses frais de port, plutôt que de faire croire que les frais de port sont "gratuits" ».

Et vous, êtes-vous de cet avis ?

 

Nous offrons les frais de port aux clients qui nous aident à libérer nos étagères

Chez Mille et Une Feuilles, depuis toujours, nous offrons les frais de port aux clients qui achètent nos produits des bonnes affaires.

Pour nous, c’est un système gagnant-gagnant : le client est heureux de bénéficier des frais de port offerts et nous de vider notre stock pour y faire entrer des nouveautés.

 

Savez-vous comment ceux qui pratiquent les frais de port et retours gratuits peuvent le faire ?

Si la livraison est gratuite chez les géants du ecommerce, c’est parce qu’ils intègrent les frais de port dans le prix du produit.

En plus, ces marchands jouent sur leurs marges et changent les prix des produits en fonction des saisons. En ce qui concerne les retours, le récent reportage d’envoyé spéciale nous annonce un taux de retour de 30% chez Amazon et cie avec un impact écologique déplorable.

Chez Mille et Une Feuilles, le taux de retour en 2021 a été de 1,07% et c’est évidemment traité en interne.

 

Nous espérons tous que cette situation inflationniste sera vite jugulée. Vous pouvez compter sur l’amour que nous portons à notre métier et sur l’immense respect que nous vouons à nos clients pour continuer à vous assurer un service rapide, de qualité et des prix les plus justes possible.

En vous remerciant pour votre fidélité,

 

Stéphanie Rivier

Fondatrice de Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

Nos clients ont du talent : Zakia ABAROU, Un Toit pour les Abeilles !

Lire tout le message: Nos clients ont du talent : Zakia ABAROU, Un Toit pour les Abeilles !

Zakia ABAROU est directrice des opérations et porte-parole du réseau d’Un Toit pour les Abeilles.

Avec l’équipe, elle tente de préserver les abeilles et de soutenir la filière apicole française.

À l’origine, c’est Régis Lippinois, apiculteur amateur, qui créé l’entreprise dans l’intention première de sonner l’alerte, de dire qu’il se passe quelque chose dans la filière apicole.

Le but de la structure est de proposer aux entreprises et particuliers de participer à la sauvegarde des abeilles en parrainant des ruches, mais également de soutenir la filière apicole, d’instruire et de sensibiliser sur ces insectes indispensables de la nature.

En 2022, l’abeille devient une grande cause nationale, votée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. Le constat alarmant d’une disparition des abeilles est considéré comme étant une catastrophe écologique qui tend à s’accélérer ces dernières années. Il est donc urgent d’agir ...

 

Zakia, pouvez-vous nous présenter Un Toit pour les Abeilles ?

Un Toit Pour Les Abeilles est une initiative de plus de 10 ans autour de la protection des abeilles.

Elle propose aux entreprises et aux particuliers de s’engager concrètement pour la protection de l'abeille en parrainant des ruches.

Nous sommes initiateurs du parrainage de ruches en France et en Belgique, avec un réseau de près de 100 apiculteurs.

A ce jour, plus de 10 000 ruches ont donc été installées sur tout le territoire (ruchers des apiculteurs ou sur site des entreprises).

Nous comptons près de 100 000 parrains particuliers qui soutiennent l’action et plus de 3 000 entreprises marraines d’abeilles. Ces parrains particuliers se composent de grands-parents, de parents, de petits enfants mais également de trentenaires ou quarantenaires qui ont envie de laisser aux générations futures une planète préservée.

 

Quels produits commandez-vous sur Mille et Une Feuilles ?

Nous commandons, depuis 2019, du Papier recyclé ivoire Couleurs de Provence A4 100g 50 feuilles.

 

kit-cadeau-un-toit-pour-des-abeillesVous utilisez ces produits pour des projets professionnels, quels sont-ils ?

Nous confectionnons des enveloppes pour nos kits cadeaux. Ce sont des cadeaux responsables et gourmands, vous avez le choix entre 3 kits pour différents prix. Ils se composent d’autocollants, de sachets de graines à semer pour offrir aux abeilles des ressources en nectar et pollen sains, d’une cuillère en bois et pour le plus garnis, d’un pot de miel en 125g. De quoi donner envie…

 

Pourquoi les achetez-vous chez Mille et Une Feuilles ?

Car c’est du papier recyclé et que ça correspond à l’éthique de notre entreprise. Il reflète nos valeurs environnementales et écologiques.

 

Si vous deviez conseiller Mille et Une Feuilles à une relation professionnelle ou un ami, que lui diriez-vous pour le convaincre ?

Mille et Une feuilles a toujours su répondre présent en termes de délais et de qualité produit. Nous sommes très satisfaits du partenariat engagé avec la structure qui répond à nos attentes notamment en termes de produits gérés durablement.

 

Comment pouvons-nous vous soutenir ?

Vous pouvez nous retrouver sur notre site : Un Toit pour les Abeilles et participer à la sauvegarde des abeilles en parrainant des abeilles pour les particuliers ou des ruches pour les entreprises.

 

Merci beaucoup Zakia Abarou !

 

Mise en mot par Léoda Prunier

Chargée de projet Webmarketing pour Mille et Une Feuilles

Credit photo : outsidetbox.com

Lire tout le message
1 - 10 sur 570 résultats