Google

Messages sur ce sujet: coloriage

Le Blog 1001 feuilles


Publié le par

Art thérapie : Brigitte Barateau et le pouvoir du collage

Lire tout le message: Art thérapie : Brigitte Barateau et le pouvoir du collage

Mille et Une Feuilles - Bonjour Brigitte. Sur votre site www.treflerele.fr, vous vous définissez comme « artiste, médiatrice en créativité, catalysatrice de changement ». Expliquez-nous votre rôle, votre vision et ce qui vous anime.

Brigitte Barateau - Après avoir vu par moi-même que l’on pouvait s’exprimer, parler de soi sans entrer au fond de sa propre histoire, j’ai cherché des moyens d’expression autre que la parole et j’ai découvert le collage. J’ai vérifié  son effet sur d’autres personnes, en prison notamment. Ensuite, il était évident que je me devais de le transmettre et de le partager.

Les images qui nous attirent portent nos attentes, nos craintes, nos croyances. Déchirer, décomposer, recomposer, recoller, raconter… un collage figure notre propre image en morceaux que nous essayons de contenir puis de transformer.

Médiatrice signifie dans le cadre de mon activité que chaque participant peut s’approprier l’outil du collage par la transmission de savoirs. Catalysatrice au sens chimique du terme, que ma présence et mon intervention conduisent le participant à s’exprimer par le collage, à lâcher prise pour mettre ensuite des mots.

 

Mille et Une Feuilles - Comment travaillez-vous avec le papier ? Comment ce support s’intège-t-il dans vos activités ?

Brigitte Barateau - Le papier, ou plus précisément l’image, est mon outil principal. Dans les collages que je réalise personnellement, je ne cherche pas une image, je feuillette des journaux et des magazines et les images m’attirent. Je les décompose et les recompose sans thème prédéfini à l’avance, sans composition au sens où je laisse mes pensées vagabonder en même temps. Moins je contrôle, plus l’inconscient se faufile surtout quand il y a du carton ondulé, car je perds de vue ce que je colle. Et cette contrainte permet le lâcher prise.

Avec les cartes (j’anime aussi des ateliers de jeux de cartes associatives), les images sont omniprésentes. C’est avec leur représentation que se raconte des histoires fausses à l’extérieur et vraies à l’intérieur. J’ai fabriqué aussi des jeux avec du carton et des phrases découpées dans les magazines. La couleur et la texture sont importantes dans un jeu de cartes.

 

Mille et Une Feuilles - Parlons plus particulièrement du collage. Selon vous, qu’est-ce qui en fait un outil puissant ?

Brigitte Barateau - Se laisser choisir par une image, quelle qu’elle soit sans censure, c’est laisser advenir ce qui vient se dire là. C’est voir, comprendre (au sens de prendre avec) les pensées qui surgissent ici et maintenant par les images. Un exercice à la fois cathartique, méditatif et créatif. Dans la récupération de papiers il y a la notion de transformation au sens alchimique du terme, transformer ses émotions, passer de l’ombre à la lumière.

 

Mille et Une Feuilles - Quel lien faites-vous entre le collage et l’art-thérapie ? En quoi le collage est-il source d’épanouissement personnel ?

Brigitte Barateau - Dans l’art thérapie il y a la notion de soin, je m’adresse à ceux qui sont curieux de leur propre nature.

S’ouvrir avec le collage, c’est apprendre à être bienveillant vis-à-vis de soi-même. Etre pleinement soi s’adresse à tous. Développer son potentiel créatif, c’est penser sa confiance en soi, c’est ouvrir son esprit à l’imprévu, lâcher prise d’un résultat en laissant aller son imagination…

 

Mille et Une Feuilles - Vous intervenez auprès de personnes en milieu carcéral, en centre social. Comment le collage peut-il aider ces personnes ? Avez-vous une anecdote, un moment fort à partager ?

Brigitte Barateau - Un jeune détenu de 18 ans arrive à l’atelier collage après un parloir avocat. Il sait maintenant ce qu’il risque vraiment. Son collage ce jour- là ne comprend que des images de pierres, de mur, pas un personnage. Il colle, colle jusqu’au dernier morceau découpé et se lève pour partir sans un mot.

Un autre s’est aperçu en regardant son collage terminé qu’il y avait des yeux partout, dont un en plein centre. L’œilleton de la cellule?

En centre social, un atelier de femmes autour de la violence a révélé des images très fortes qui ont pris leur sens une fois collées.

On ne découpe pas une image par hasard. Le collage permet l’expression des ressentis, sans la censure des mots. A condition d’accepter de ne pas vouloir faire un beau tableau. Moins on possède les mots, plus on lâche le mental, plus les émotions sont à fleur de peau, plus les images sont parlantes. 

 

Art thérapie : Brigitte Barateau et le pouvoir du collageMille et Une Feuilles - Dans quel(s) autre(s) cadre(s) intervenez-vous ? Utilisez-vous le collage pour des accompagnements personnels ou seulement en groupe ? Comment vous contacter pour organiser un atelier collage ?

Brigitte Barateau - Depuis ma découverte des jeux de cartes associatives, qui sont composées d’images ou de mots, j’utilise moins les collages en groupe. Par contre j’utilise mes collages comme support à l’expression. Réaliser un collage à plusieurs est aussi une dynamique très intéressante : quelle place je m’accorde ? Comment j’occupe l’espace, comment j’envahis l’espace de l’autre ?

Sur mon blog, les dates des ateliers cartes sont annoncées et aussi comment me contacter : www.treflerele.fr.

 

Mille et Une Feuilles - Terminons par un petit tour sur la boutique de Mille et Une Feuilles. Dans la rubrique « papiers de création », quels papiers choisiriez-vous pour du collage ?

Brigitte Barateau - Les papiers qui m’attirent sont les papiers qui ont de l’épaisseur, que l’on peut froisser, tordre, plier, gratter… je découpe peu aux ciseaux, je préfère déchirer pour laisser voir les déchirures. Donc ce sera le papier parchemin, le papier matière et pourquoi pas le papier pailleté !

 

Merci Brigitte !

 

Cécile Douay

Rédactrice web

Lire tout le message
Publié le par

Du coloriage à l’art thérapie

Lire tout le message: Du coloriage à l’art thérapie

Depuis combien de temps n’avez-vous pas colorié ? Oui, colorié ! Un dessin en noir et blanc, des espaces vides, des crayons de couleurs. Tout simplement… Et pas juste pour passer le temps, bien au contraire !

Si les coloriages pour adulte sont actuellement en vogue, c’est qu’ils aident à combattre le stress et la dépression. Et bien plus encore.

Les mandalas par exemple, venus des traditions hindouistes et bouddhistes, proposent un exercice de pleine conscience, un retour sur soi, une forme de méditation. En se concentrant sur les formes et le choix des couleurs, celui qui colorie peut y mettre une intention, travailler sur lui-même, ses désirs profonds et son monde intérieur.

Par la visualisation et la prise de recul, le pouvoir des mandalas est fabuleux. Ce qui compte n’est pas le résultat final, mais la démarche au cours de laquelle les pensées vont et viennent, sans nous envahir.

« Symboliquement, colorier, c'est prendre la main sur une œuvre et par extension sur soi », explique Jérôme Bloch, directeur du studio "Hommes" au sein du cabinet de tendances Nelly Rodi.

Le psychiatre Jung, lui-même passionné de mandalas, s’en servait pour ses vertus de « re-centration de la psyché, de mise en ordre de soi par rapport à ses propres tensions intérieures, de dialogue entre le soi intérieur et le monde externe ».

On atteint là les frontières de l’art-thérapie.

« Pour parler d'art-thérapie ou tout simplement de thérapie, il faut qu'il y ait une démarche qui aille plus loin que le simple fait de colorier, un accompagnement par un professionnel, lequel sait où il souhaite emmener ses patients. Le coloriage en soi n'est alors qu'un support, comme la danse, la peinture, etc ». Précise Nathalie Renault, art-thérapeute.

 

Prendre contact avec sa vie intérieure et se transformer positivement

L’art-thérapie – ou plutôt devrions-nous dire « la thérapie par l’art » - permet de traiter de nombreux troubles par la méthode douce. Toute forme d’art peut être explorée : dessin, peinture, collage, sculpture, poterie, mosaïque, danse, musique…

Il ne s’agit pas là de développer ou d’utiliser ses dons artistiques, mais de libérer sa créativité et son imagination, d’utiliser l’art comme moyen d'expression de son intériorité, de ses émotions, ses pensées, son intuition, ses sentiments, ses aspirations...

A travers la création artistique, la personne peut exprimer ce qu’elle ne parvient pas à verbaliser. Elle pourra atteindre des résultats en termes d’affirmation de soi, de bien-être, d’éveil de la créativité, d’autonomie, de liberté, de gestion des émotions, de lâcher-prise, de gestion du stress, de réduction de l'anxiété…

L’art thérapie s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants, aux personnes malades, en hôpital psychiatrique, en difficultés sociales, aux délinquants…

Le rôle du thérapeute est d’accompagner le patient dans son travail créatif, de lui donner une impulsion de création, le guider vers les chemins possibles. Sans interpréter, sans juger. Discrètement, il incite le patient à plus de profondeur et à lâcher prise afin de l’amener à des prises de consciences et à comprendre le sens de sa production.

C’est ce type de travail que nous vous proposons de découvrir prochainement, à travers trois portraits de professionnels qui utilisent le papier pour de la thérapie par l’art…

 

Rendez-vous bientôt avec Brigitte Barateau, qui utilise le collage comme support d’art thérapie !

 

Cécile Douay

Rédactrice web

Lire tout le message
Publié le par

Idée zen pour cet été : les mandalas

origine-mandalaIls nous proviennent de la nuit des temps et sont présents partout dans la nature : dans les fleurs, les toiles d’araignée, les fruits et légumes coupés, dans le système solaire et jusque dans nos cellules humaines.

Si le mot mandala vient de l'Inde - en sanskrit, il signifie ''cercle, centre, unité, totalité'', ces fameux dessins circulaires organisés autour d'un centre qui s'ouvre sur l'infini, sont pratiqués dans toutes les civilisations. Car à l'Est comme à l'Ouest, le cercle est le symbole de la vie.

En Occident, les rosaces des cathédrales représentent des scènes religieuses ou du quotidien. Pour les Cisterciens, ces mandalas de lumière sont des supports à la méditation.

En Asie, le mandala est à la fois un enseignement de vie et un acte méditatif profond. Il symbolise un travail mental, un parcours initiatique où chaque élément représente une connaissance à acquérir.

Dans la culture amérindienne, le mandala est une ouverture sur l'au-delà. Il peut transmettre des informations données par les esprits ou représenter des visions. Dans le chamanisme, les mandalas reprennent les symboles des saisons, des animaux totems, des esprits de la nature…

En Australie, les Aborigènes incarnent dans le mandala les éléments de la nature et du monde des ancêtres – pour eux, ce sont les ancêtres qui nous rêvent et notre vie n'est qu'illusion.

En Afrique, le mandala crée un lien avec les esprits qui nous entourent : les dieux créateurs, les esprits de la nature, les entités d'autres planètes… Accompagné d'aliments ou d'étoffes, il devient offrande en guise de gratitude ou de demande.

N'est-ce pas étonnant de découvrir comme cette forme universelle incarne de manière tout aussi universelle la spiritualité, chacun selon sa vision ? Soulignons que dans la tradition orientale, le cercle représente le divin.

 

Le mandala : miroir de son état intérieur et outil d'évolution

C'est Carl Jung, faisant le lien entre le point central et la psyché, qui fut le premier à utiliser le pouvoir thérapeutique du mandala pour aider ses patients à retrouver équilibre, paix et cohérence.

Selon lui, le mandala est le symbole du SOI. Au moment où la personne le colorie ou le dessine, elle projette hors d'elle-même ses émotions et son vécu, produisant ainsi une représentation de son état intérieur. Et quand tout va bien, la représentation du soi est harmonieuse…

Colorier ou réaliser un mandala est également un incroyable outil de transformation. En nous maintenant dans l'instant présent, il nous ouvre à notre être intérieur et à une plus grande conscience de soi. Il nous permet d'apprivoiser nos ombres et nos peurs. Il est source d'harmonisation et de paix intérieure. C'est un moyen de se centrer et parfois même de se découvrir une vocation humanitaire ou artistique.

Claudette Jacques exploite dans ses livres de mandalas leur pouvoir de guérison, notamment pour accompagner le deuil ou apprendre le lâcher prise.

"Ce n’est pas qu'un simple dessin, explique-t-elle. Il est un outil, qui tout en développant notre créativité, permet de se centrer, de s'harmoniser, de se transformer.

Il travaille sur 4 niveaux de conscience, alors il peut produire des effets autant sur le plan physique, psychique, psychologique que spirituel. Une fois à l’intérieur du cercle, le mandala agit tout simplement, là où il doit agir. Dès l'entrée dans le cercle, il se produit un changement vibratoire, car se fait l'union entre les deux hémisphères du cerveau, ce qui produit l'harmonisation des dualités et l'unification des contraires.

Ainsi, l'être blessé peut retrouver dans la pratique du mandala, une consolation, une compréhension de certains événements. Celui qui doute, découvre une certitude, celui qui pleure, une consolation. Il permet d'aller chercher l'aspect contraire afin de rééquilibrer les énergies, pour ensuite, entreprendre le chemin du centre".

 

Le mandala : faire une pause

En-dehors de toute démarche spirituelle ou thérapeutique, il suffit de colorier un mandala pour profiter du calme, de la relaxation et de la force qu'il procure.

Colorier un mandala est une des rares activités qui fait fonctionner les deux hémisphères du cerveau en même temps : le côté droit pour le sens artistique, l'intuition et la créativité, le côté gauche pour l'organisation, la logique, la gestion de l'espace et de la symétrie. Cet équilibre cérébral offre une sensation de détente, de paix et de bien-être.                                                                                                              

La pratique régulière du mandala développe la confiance, le respect, la douceur et l'amour de soi. Dans le silence s'installe l'introspection, la volonté de s'améliorer, de se pacifier.

Le choix des couleurs n'est pas anodin non plus. Comme nous l'avons vu tout au long de notre série sur les couleurs, elles ont un véritable impact sur nous, même inconscient. En choisissant l'une ou l'autre de manière instinctive, nous exprimons nos ressentis, nous retrouvons bien-être, vitalité, joie, espoir ou confiance, selon leur symbolisme.

 

Une aide à la reconnexion pour les enfants et les adolescents

Nous comprenons ainsi pourquoi les mandalas sont de plus en plus plébiscités par les enseignants et les parents.

Ils sont parfaits pour canaliser l'énergie des enfants, les aider à se concentrer et à se détendre. Leur imagination est stimulée, la construction de leur propre monde intérieur favorisée. Ils en ressentent les bienfaits tant dans leur esprit que dans leur corps.

Le coloriage de mandalas aide aussi les enfants et les adolescents qui ont développé des résistances face aux apprentissages scolaires, qui sollicitent davantage l'hémisphère gauche. En les reconnectant à leur imaginaire, et donc à leur hémisphère droit grâce au mandala, ils entrent à nouveau dans l'apprentissage par une porte qu'ils aiment.

 

Se mettre au mandala

Tout naturellement, votre papeterie créative vous conseille cette activité pour les vacances d'été. Petits et grands réunis autour de la table pour des échanges, ou en solitaire pour un moment de calme. Munissez-vous d'un de nos cahiers de coloriage mandala disponible sur la boutique Mille et Une Feuilles ou imprimez l'un des 301 mandalas épinglés sur notre page Pinterest !

Choisissez celui qui correspond à votre humeur du moment. Etalez devant vous crayons, feutres, pastels ou peinture et choisissez les couleurs dictées par votre cœur. Ne focalisez pas sur les erreurs, l'important est ce que vous vivez.

Si votre intention finale est d'encadrer votre mandala, préférez des crayons d'artiste aux pigments de meilleure qualité et qui vous permettront de réaliser des mélanges et des effets de relief. Sachez que les crayons aquarellables donneront un très beau résultat, mais demandent davantage de maîtrise. Enfin, n'oubliez pas de vous équiper d'une gomme adaptée à votre type de crayon et d'un taille crayon manuel (un taille crayon électrique épuisera trop vite votre mine).

 

Vos vacances vont prendre de sacrées couleurs !

 

Cécile d’Orthozen

Rédactrice web

Lire tout le message
Publié le par

Cadeaux de Noël : comment faire plaisir à un fan de loisirs créatifs ?

Cheque-CadeauEnvie d'offrir un beau cadeau ou de faire un complément ?

Le chèque cadeau c'est VOTRE botte secrète de Père Noël !

Disponibles sur votre boutique de loisirs créatifs préférée en 15, 20, 25, 30, 35, 40, 50, 60 et 70 €, on peut dire qu'il y en a pour toutes les bourses !

Vous êtes certain(e) de viser juste et de combler un(e) aficionado de loisirs créatifs, quel que soit son âge et sa passion : scrapbooking, bricolage deco, peinture ou dessin, origami, activités manuelles, coloriage...

Le deuxième effet Kiss Cool du chèque cadeau ? Le plaisir intense, pour la personne qui l'a reçu, d'aller fureter dans la boutique et de choisir exactement ce qui lui fait plaisir. Peut-être quelque chose dans notre TOP 5 des cadeaux pour Noël 2011 : la poupée à peindre Talulah, la boîte créative magnets de fille, les stickers deco herbe, la pochette de papier Origami Geometric d'Avenue Mandarine ou le carnet de coloriage Creativ Top Model ?

 

En attendant Noël

Pendant les vacances, la fête va se préparer de plus en plus sérieusement. Découvrez ou redécouvrez les idées de bricolage de Noël que nous vous présentons depuis quelques semaines, et fournissez-vous directement chez Mille et Une Feuilles. A faire en famille, dans l'attente du Grand Matin…

 

Pour votre sapin en carton (voir le tutoriel) :

 

Pour y mettre de jolies guirlandes (voir le tutoriel) :

 

Et des boules de Noël (voir le tutoriel) :

 

Pour réaliser de jolis photophores (voir le tutoriel) :

 

Pour faire un vitrail de Noël (voir le tutoriel) :

 

Pour fabriquer une couronne de Noël (voir le tutoriel) :


Amusez-vous bien ! Nous vous souhaitons de délicieux moments de bricolage en famille !

 

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message
Publié le par

Les bienfaits des loisirs créatifs pour nos enfants

En bonnes mamans et bons papas que nous sommes, nous portons une attention particulière à la nourriture, aux produits de soins et de bien-être pour nos enfants. Mais aussi aux activités de loisirs qu'ils pratiquent, pour tous les bienfaits que cela leur apporte.  

Connaissez-vous donc tous les bénéfices que votre enfant peut retirer à travers les loisirs créatifs ?  

 

Avantage N°1 des loisirs créatifs : l'apprentissage.

Coller des gommettes, faire un coloriage, réaliser un origami… cela n'est pas si anodin ! A travers ces activités manuelles, l'enfant découvre les couleurs, les formes géométriques, apprend à ne pas dépasser, appréhende les volumes et les perspectives…  

Et ce qu'il y a de magique dans ces activités créatives, c'est que l'on peut en trouver pour tous les âges : à un tout-petit, on pourra proposer de grosses gommettes géométriques, à un enfant de 4-5 ans, un kit créatif, et à un plus grand un decopatch ou un kit origami.  

 

Place à l'imagination, à la libre expression, à la concentration !

C'est une lapalissade, à travers les loisirs créatifs, un enfant développe sa créativité : choisir des couleurs, des formes, imaginer une composition… Il va laisser libre court à son imagination pour réaliser quelque chose d'original. Il va exprimer ses idées, ses humeurs pour réaliser quelque chose de personnel. Il va faire preuve de concentration pour réaliser quelque chose de joli.  

Quelle belle façon pour nos enfants de s'exprimer et de prendre confiance en eux ! Le papier crépon, le decopatch, le scrapbooking, et bien entendu le dessin et la peinture, sont autant d'activités de bricolage enfant qui lui ouvrent des champs d'expression.

 

Apprendre à se servir de ses dix doigts…

Les activités manuelles ont cette vertu d'apprendre aux enfants à créer avec leurs mains. Ils gagnent en dextérité en utilisant une perforatrice décorative, en pliant ou collant du papier, en utilisant des outils de découpe, comme des ciseaux à bouts ronds pour les plus petits ou un cutter pour les ados.  

 

Dessiner et peindre : l'ouverture à l'art

loisirs-créatifs-enfantLe dessin reste l'activité élémentaire des loisirs créatifs. Dessiner et peindre, c'est partir à la découverte du papier, des différents grains et des épaisseurs, c'est partir à la découverte de l'art. Les enfants peuvent tour à tour dessiner sur des feuilles Canson, blanches ou de couleur, des blocs à dessin, peindre sur du carton toilé…  

 

Et le jeu !

Enfin, n'oublions pas que le loisir créatif est l'un de ces instants ludiques indispensables à la construction de nos enfants, car comme chacun le sait, ils apprennent par le jeu !      

 

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message
Publié le par

Cadeaux de Noël pour vos enfants : une farandole de gommettes et d'albums de coloriage !

A la recherche du petit plus qui fera briller les yeux de votre enfant au pied du sapin ? Du petit complément qui fera toute la différence dans ses souliers ? Votre boutique de bricolage enfant préférée a justement ce qu'il vous faut : une collection de gommettes à couper le souffle et des albums de coloriage pas du tout comme les autres.

Gommettes… vous avez dit gommettes ?

STICKERS ENFANTS

Ces gommettes là, elles vont faire pâlir d'envie tous ses petits copains…

Toujours des gommettes : on n'oublie pas les classiques !

Il serait impensable de les omettre dans la panoplie : les gommettes géométriques et les stickers alphabets font partie des must-have de la gommette ! Pour des activités aussi bien récréatives qu'éducatives.

Des cahiers de coloriage beaux et originaux

CAHIERS DE COLORIAGE

Mille et Une Feuilles a sélectionné pour vos fans de coloriage des albums absolument craquants, aux thèmes résolument actuels.

Vite vite !!! Arrive Petit Papa Noël !

 

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message