Google

Messages sur ce sujet: enveloppe

Le Blog 1001 feuilles


Publié le par

Mille et Une Feuilles a 7 ans ! Et dévoile la V3 de sa boutique e-commerce…

Voici un anniversaire bien particulier pour Mille et Une Feuilles ! 7 ans, c’est l'âge de raison, un âge idéal pour s’offrir la plus belle des enveloppes à décacheter… un nouveau site !

Le maître mot de cette V3, c’est « montée en gamme » : des produits de grande qualité, une affirmation de l’identité de marque et un éditorial plus pointu sur le blog.

 

Mille-et-une-feuilles-v3

 

Stéphanie, comment se traduit cette « montée en gamme » ?

Elle se concrétise tout d’abord à travers les produits proposés sur la boutique.

Extrêmement sensible aux textures, aux matières, aux couleurs, je considère le papier comme une matière noble, bien au-delà de l’utilisation quotidienne que nous en avons. C’est un support qui permet la transmission, qui garde la trace de notre mémoire individuelle et collective, qui favorise le rassemblement.

L’année dernière à la même époque, j’évoquais ma volonté d’offrir un choix plus large de papiers matières : des grains cuir, des papiers gaufrés, des papiers coton, des papiers fait main... L’arrivée dans la boutique des papiers G-Lalo, la référence haut de gamme du papier, fabriqués à Paris, témoigne de cette montée en gamme.

Je parlais également d’éthique à travers des produits qualitatifs, écologiques, sains et proposés au juste prix. Et aussi de loisirs créatifs enfants haut de gamme avec des produits sûrs pour leur santé et leur environnement.

Sur le blog, il s’agit de partager et de transmettre un savoir, une histoire, des connaissances, mais aussi de la passion et de l’amour ! C’est une démarche que l’on a engagé avec Cécile depuis plus de 2 ans maintenant.

Enfin, c’est cette nouvelle identité visuelle qui vient couronner le tout, accompagnée de la base-line « Mille et Une Feuilles, papeterie créative aux racines de votre créativité ».

Après 2 ans de réflexion et de travail, pour nos 7 ans, nous y voilà !

 

Quel est ton objectif avec cette V3 ?

Tout d’abord, je ne me reconnaissais plus dans le design de mon site, qui était axé très loisirs créatifs et non papiers de création.

Une entreprise bouge, évolue... le web et les consommateurs aussi ! Aujourd'hui, la tendance est aux sites visual design, c'est à dire avec de belles et grandes images pour laisser toute sa place au produit. C'est ce dont j'avais envie !

J'ai imaginé ce nouveau site comme un écrin, ou plus précisément comme une enveloppe. Cette enveloppe qui joue un rôle capital, car elle constitue la toute première accroche du message adressé à son destinataire. Il convient donc de la soigner : un format, une couleur ou un toucher inhabituel attire l’œil et génère un meilleur « taux d’ouverture ».

J'ai également soigné l'ambiance de cette nouvelle version, qui correspond mieux à mes valeurs et celles de mes clients. Si aujourd'hui mon site s'adresse toujours aux particuliers amoureux du papier, je travaille aussi avec des grands noms, tels YSL, Bonobo, L'hotel Five... Il était important pour moi que ces clients de prestige se sentent aussi bien accueillis dans ce nouvel écrin.

Bien entendu, les prix restent les mêmes, toujours justes, tout comme mes valeurs ne changent pas. Plus que jamais, je souhaite montrer ma connaissance du produit et ma technicité. Montrer le papier tel que je le conçois, revenir à mon cœur de métier, et c’est pour cela que les produits scrapbooking sont en vente jusqu’à épuisement du stock.

Ce travail de fond et de forme, je ne l'ai évidemment pas fait seule ! Je me suis entourée de partenaires de confiance que je manage comme une équipe sportive... Avec moi, je les entraîne jusqu'au final, jusqu’à LA finale. C’est pourquoi j’ai souhaité les mettre en avant et les laisser témoigner de notre travail collectif.

 

Céline Boura - Stéphanie a suivi ta formation en identité de marque de mai à octobre 2012. Que dirais-tu du chemin qu’elle a parcouru avec toi ?

J'étais la première étonnée que Stéphanie souhaite suivre ma formation car elle semblait tout à fait en phase avec son entreprise à ce moment-là. Mais les entrepreneurs sont bien plus complexes que ce qu'ils laissent paraître ! Dans son cas à elle, elle avait besoin de se poser après 5 années d'activité et de réussite à tous les niveaux, parce qu'elle pensait ne plus y être totalement à sa place et songeait même à vendre Mille et Une Feuilles.

Le travail que l'on a fait ensemble lui a permis de mettre le doigt sur des piliers essentiels de son identité de marque : d'abord le fait qu'elle était totalement légitime et à sa place dans cette activité de par son savoir-faire, mais aussi son savoir-être très apprécié de ses clients. Ensuite, que son métier ne consistait pas seulement à vendre du papier, mais à transmettre une vision basée sur ses valeurs : le besoin de transmettre, l'exigence de qualité, la sensibilité à l'environnement, la noblesse du papier qui provient de l'élément de la nature avec lequel elle a un attachement viscéral : l'arbre, symbole de la vie.

A partir de là, se sont dégagés des axes évidents pour mieux cibler sa clientèle, revaloriser son offre, personnaliser sa communication. Ce qu'on appelle "monter en gamme" : passer à l'étape supérieure en se recentrant sur ce qui fait son unicité. On peut piquer des idées, copier-coller des fiches produits, mais pas l'âme qui les nourrit ! Et cela fait toute la différence, surtout dans le e-commerce où tout le monde se bat pour se faire une place.

 

En quoi cette nouvelle version du site de Mille et Une Feuilles reflète-t-elle les valeurs de Stéphanie et de Mille et Une Feuilles ?

Ce nouveau site correspond en tous points aux axes de travail que nous avons définis pendant la formation : gagner en clarté dans le discours et dans l'image, refléter son professionnalisme pointu, véhiculer sa douceur et sa sensibilité, valoriser son expertise à travers des conseils ciblés. Son site est désormais à son image : haut de gamme, sans être luxueux. La nuance est de taille car le luxe induit une notion de distance, alors que le haut de gamme rend une marque à la fois plus moderne et plus mature.

Et surtout son nouveau site reflète la noblesse du papier comme une matière vivante, celle de la transmission.

C'est un très bel aboutissement de 2 années de travail en sous-marin, qui mérite d'être salué pour sa constance, sa cohérence et la volonté permanente de Stéphanie de travailler en accord avec elle-même et avec ses clients !

 

Fabrice Court - Tu as créé la nouvelle identité visuelle de Mille et Une Feuilles et le kit graphique du site internet. Quel était le brief de départ fourni par Stéphanie ?

Dans sa demande initiale, Stéphanie souhaitait que toutes ses activités gagnent en cohérence et en unité. Le thème de l'arbre a donc été privilégié aussi bien pour le nouvau logo de Mille et Une Feuilles que pour celui de Mes Ateliers SEO. Cette consigne était à la fois rassurante et troublante, car il s'agissait bien entendu de ne pas faire deux fois la même chose !

La distinction s'est finalement faite de façon aisée. Stéphanie désirait monter en gamme et échapper aux couleurs plus traditionnelles liées à l'activité papetière. Nous avons donc osé une couleur très franche et énergétique pour illustrer Mille et une feuilles. Cette couleur est accompagnée d'une gamme de couleurs chaudes qui donnent de la variété à la charte tout en lui garantissant beaucoup d'unité.

Si je dis "nous" en m'exprimant sur ces choix, c’est parce que j'ai ressenti que l’on partageait une véritable aventure commune dans ce travail. Stéphanie donnait le cap et moi j’optais pour les différents choix : le choix de la route, le choix du bateau, le réglage des voiles… Nous étions deux à bord et la traversée fut passionnante !

Dans un article publié sur mon site, j’explique d’ailleurs plus précisément la démarche de création du logo de Mille et Une Feuilles.

 

Dans cette aventure, quel a été pour toi le plus grand challenge à relever ?

Comme lors de toute création de logo, on n'est jamais sûr de réussir avant d'y être parvenu. Ce n'est pas un manque d'assurance, mais une humilité et une vigilance nécessaire qu'il faut maintenir pour garder toute sa concentration. A partir d'un certain stade, lorsque le client valide une proposition qui le séduit, on parvient à un premier palier jubilatoire, car on sent que l'arrivée est possible. Ce stade a été atteint dans les temps.

Fondamentalement le vrai challenge a été de travailler avec un template beaucoup plus strict et moins propice à la personnalisation qu'à l’accoutumée, de sorte qu'il a fallu inventer de nouvelles solutions techniques et artistiques pour obtenir le rendu que nous désirions. En tant que créatif et webdesigner, j’ai été quelque peu frustré de ne pas pouvoir réaliser tous les habillages issus de mon magination fertile ! C’était sans compter l'astuce de Stéphanie et ma créativité, qui nous ont permis d’atteindre un résultat à la hauteur de nos espérances ! Nos boites à lettres mail sont encore rouges de tous les documents, tests et échanges productifs que nous avons menés ensemble :)

 

Cécile Douay - Depuis 5 ans, tu rédiges le blog de Mille et Une Feuilles. Comment la ligne éditoriale a-t-elle évolué ?

Il faut dire qu’avec Stéphanie, nous avons une façon bien rodée de travailler ensemble ! Comme le dit très justement Fabrice, elle me donne le cap, les sujets et les sources d’information, avec la certitude qu’elle aura du premier coup un résultat qui répond parfaitement à ses attentes : des articles au contenu riche, des mots bien choisis pour véhiculer ses idées, son expertise et ses valeurs. C’est tout ce que j’adore faire, et je suis toujours ébahie de voir ses nouvelles idées d’articles. J’ai l’impression d’un domaine inépuisable à explorer… il faut dire que les choix et l’engagement de Stéphanie donnent matière à écrire !

Suite à la formation que Stéphanie a suivi avec Céline, il y a eu une vraie évolution de la ligne éditoriale du blog. A ce moment-là, elle m’a parlé d’expertise, de valeurs, d’éthique, d’engagement, de passion. Une nouvelle direction était donnée pour qu’à travers chaque article je transmette ce petit plus qui fait toute la différence.

Pour une plus grande proximité, le « je » et le « nous » sont apparus.

Là où nous évoquions précédemment des produits, des marques, des tutoriels et des activités manuelles, nous nous sommes mises à aborder des thèmes environnementaux, des vœux engagés, des sujets très documentés comme l’histoire des couleurs et des séries thématiques très poussées sur le papier à travers le monde, les musées du papier et la toute dernière sur les métiers du papier. Entre autres…

 

 Quelle est la valeur ajoutée des articles publiés sur le blog, à qui s’adressent-ils ?

Les articles que je rédige pour le blog de Mille et Une Feuilles sont loin de ne s’adresser qu’à ses clients… Ils sont une vraie source d’information et de découverte pour les passionnés du papier, mais aussi pour les férus de culture.

Ces articles apportent aussi une réelle plus value pour une boutique en ligne, où le manque de contact visuel et physique implique que l’on se dévoile autrement, que l’on trouve les mots pour montrer son savoir-faire et sa vision. Ces rendez-vous mensuels sont une excellente façon de maintenir le contact, de faire vivre la boutique, de montrer qui est à la barre !

La spécialiste du référencement naturel que je suis rajoutera que ces articles nourrissent régulièrement le site en nouveaux contenus, ce qui permet de travailler les mots-clés et d’augmenter sa visibilité sur les moteurs de recherche ! Avec le maître mot : écrire pour le lecteur, tout en faisant plaisir à Google ;-)

 

Je vous souhaite beaucoup de plaisir à découvrir cette nouvelle version de la boutique de Mille et Une Feuilles… autant que nous en avons eu à la concocter !

Bel et heureux anniversaire Mille et Une Feuilles et belle réussite à cette V3 !

 

Cécile Douay

Rédactrice de blog professionnel

Lire tout le message
Publié le par

Si j'étais une papeterie créative de 5 ans… je m'appellerais Mille et Une Feuilles !!

Je suis une papeterie créative en ligne et je souffle mes 5 ans bougies aujourd'hui !

crok-book-anniv-1001-feuill.gif

 

Allez, fêtons cela ensemble ! Je vous offre un Crok Book Clairefontaine pour toute commande que vous passerez entre le 27 et le 31 août. Parce que comme vous, j'aime croquer la vie en rose, en vert, en bleu, en lilas, en jaune, en turquoise… ! Utilisez le code HBDAY pour en profiter.

 

Si j'étais…

Si j'étais un objet, je serais un porte-plume à la pointe virevoltante… traçant jolis pleins et déliés sur un fabuleux papier vergé.

Si j'étais un livre, je serais "Le papier, une aventure au quotidien" de Pierre-Marc de Biasi (mon livre chouchou sur le papier…).

Si j'étais une chanson, je serais les P'tits Papiers interprétée par Régine. ♫♪ Laissez parler les p'tits papiers ♫♪

Si j'étais un film, je serais Pollen de Disneynature. Avec comme partenaire WWF, ce film explique aux enfants la pollinisation et son importance dans l'équilibre de notre écosystème. En parallèle du film, un dossier pédagogique sur les abeilles a été diffusé dans les écoles primaires.

Si j'étais un personnage célèbre, je serais Cai Lun, chinois et inventeur légendaire du papier. En Chine, il est considéré comme un dieu de l'histoire du papier !

Si j'étais un lieu, je serais le Musée des papeteries Canson et Mongolfier dans l'Ardèche. Immersion dans l'histoire du papier et celle de l'illustre papetier français…

Si j'étais une couleur, je serais le tangerine, so tendance, so Mille et Une Feuilles

Si j'étais un animal, je serais le tigre de Sumatra, menacé par les pratiques calamiteuses de certains industriels du papier peu scrupuleux.

Si j'étais un loisir, je serais l'origami : couleurs, imagination et magie !

Si j'étais une saison, je serais le printemps, le renouveau de la nature, la sève qui monte, feuilles et fleurs qui jaillissent, parcs et jardins qui s'embellissent, tant de belles promesses…

Si j'étais un végétal, je serais l'érable pourpre du Japon. Symbole de réserve et d'indépendance d'esprit dans le langage des fleurs. Les érables du Japon (qui peuvent aussi venir de Chine ou de Corée), de la famille des Acéracées, portent le nom Acer (pointu en latin), car leur bois servait à fabriquer des lances du temps de l'Antiquité.

Si j'étais un bruit, je serais les pages d'un livre que l'on tourne…

Si j'étais un élément, je serais l'eau, aussi essentielle à la fabrication du papier qu'à la vie.

Si j’étais une matière, je serais le raphia, matière naturelle et végétale extraite des feuilles de palmier. Essayez le raphia vert anis naturel pour vos compositions en loisirs créatifs, vous serez conquis(e) !

Si j'étais un support, je serais le papier recyclé Forever car c'est le plus respectueux de la planète. Tel le caméléon, je m'amuserais à changer de couleur, à me transformer en enveloppe, en cahier d'écolier ou en bloc-notes.

Si j'étais un adverbe de temps, je serais toujours... toujours plus proche de vous et de la planète.

Si j'étais une devise, je serais la citation d'Ernest Dimnet : "Les idées sont les racines de la création".

Si j'étais un pays, je serais… à vous de répondre maintenant !

 

Inspiré par Stéphanie Rivier, mis en mots par Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message
Publié le par

La carte de vœux 2012 de Mille et Une Feuilles : vive la co-créativité !!!

carte-de-voeux-1001-feuille.gifCette année, votre papeterie créative préférée Mille et Une Feuilles a envoyé 440 cartes de vœux (nominatives ou jointes dans les colis) !

Mais ce n'était pas une carte de vœux ordinaire. Nous voulions une carte de vœux ludique, créative, que vous ayez plaisir à recevoir, à manipuler et à conserver sur votre bureau toute l'année ! Une carte de vœux à co-créer avec nous, un véritable objet créatif…

Tutoriel-enveloppe-origami.gif


Une enveloppe à réaliser en origami, accompagnée de son tutoriel !

Cette carte de vœux à notre image et à nos couleurs est le fruit d'une formidable collaboration avec une graphiste dont nous aimons beaucoup l'univers, Céline Boisroux, alias mademoiselle mouche.

En fait, un partenariat noué suite à notre appel lancé sur Facebook, scellé par l'excellent contact que nous avons eu : mademoiselle mouche allait concevoir notre carte de vœux et nous allions faire le buzz autour de l'ouverture de son e-boutique !

"J'avais carte blanche pour le design de la carte : un sacré défi ! confie mademoiselle mouche. De fil en aiguille, la carte de vœux de Mille et une feuilles a vu le jour. Dans un monde où tout se monnaie, j’ai trouvé le principe de l’échange de service intéressant, d'autant plus que nos activités sont complémentaires. C’était l’opportunité de faire de nouvelle rencontre et de partager mon savoir-faire."

 

Mais qui est mademoiselle mouche ?

Celine-Boisroux.gifElle a été graphiste chez Rouge de Garance (ça, ça nous plaît vraiment !!!). Puis, de son désir de changer sa manière de travailler (ça, ça nous plaît aussi beaucoup !!!) et de rester dans le domaine des loisirs créatifs (ça, ça…enfin, vous savez quoi !), est née son idée de lancer sa boutique en ligne de faire part, parallèlement à son activité de graphiste free-lance.

La boutique mademoiselle mouche propose des fichiers numériques à télécharger, afin que le client puisse imprimer ses faire-part par ses propres moyens (à la maison, chez un imprimeur ou sur un site de développement photo). Une bonne manière pour lui de gérer le coût de l’impression.

Ce concept répond à la tendance du DIY (Do It Yourself), à l'heure où les gens aiment fabriquer de plus en plus de choses par eux-mêmes.

logo-mademoiselle-mouche.jpgTous les produits sont des créations originales de la marque mademoiselle mouche (nom qui fait référence à son surnom d’enfance) et vendus exclusivement sur son site. En plus des faire-part pour mariage, naissance et baptême, les clients peuvent trouver des modèles assortis d'invitation, de carte de remerciement, de carte-réponse, de menu, de marque-place et de ballotins pour dragées. Et aussi tout ce qu'il faut pour préparer un anniversaire (invitation, déco, ballotins…).

Une rubrique loisirs créatifs est dédiée aux plus manuels, avec des produits de scrapbooking : étiquettes, papiers scrap, brushes, et des objets de déco à composer soi-même comme des chipboards, des guirlandes fanions…

Allez, courez tous découvrir la boutique de mademoiselle mouche !!!

 

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message
Publié le par

Le papier : connaissez-vous son histoire … et celle des enveloppes ? Chapitre IV

Que serait le courrier sans l’enveloppe ? Tout simplement inimaginable !

Pourtant, cette protection du pli n’a pas toujours existé. Jusqu’au 17ème siècle qui voit l’invention de la lettre double (une feuille écrite "enveloppée" d’une feuille de protection), la confidentialité des missives tenait à un sceau ou un fil de soie. Au début du 19ème siècle, les papetiers commencent à fournir de petites enveloppes toutes faites. L’Anglais Brewer les découpe avec des gabarits en fer blanc puis, face à la demande, industrialise le procédé. En 1844 apparaît la première machine à fabriquer les enveloppes.

De nos jours, les formats traditionnels, conçus pour envoyer une feuille A4 telle quelle ou pliée en deux, trois ou quatre, sont les plus utilisés pour le courrier "classique", ce qui n’empêche pas d'autres déclinaisons telles que les enveloppes à soufflets pour les documents plus épais.

Initialement très banale et archi-standardisée, l’enveloppe doit au marketing une évolution considérable dans ses deux composants fondamentaux : le format et la texture. En effet, l’enveloppe constituant la toute première accroche du message adressé au destinataire, elle joue un rôle capital. Il convient donc de la soigner : un format, une couleur ou un toucher inhabituel attire l’œil et génère un meilleur taux d’ouverture.

De manière générale, il est de bon ton de coordonner le papier à son enveloppe assortie. Ainsi, un courrier rédigé sur papier couché de fort grammage ne saurait être transmis dans une enveloppe de papier non couché ou de faible grammage. Les enveloppes métallisées, enveloppes calque ou enveloppes couleur sont une mine inépuisable d’idées pour rechercher un impact, notamment lors de l'envoi de faire-part ou de cartes de vœux professionnelles.

enveloppeLes grands noms de la papeterie comme Antalis ou Clairefontaine proposent une gamme à la mesure de la créativité de leurs clients. Couleurs, formats, matières … un panel hallucinant de références est disponible directement en ligne ou sur commande dans votre papeterie créative Mille et Une Feuilles !

Loin d’être détrônées par le courriel, les enveloppes sont plus que jamais d’actualité, voire "tendance". Et si votre sensibilité écologique s’émeut de cette consommation, sachez que vous pouvez opter pour les enveloppes 100% recyclées de la marque Forever commercialisée par Mille et Une Feuilles.

Belles et bio, les enveloppes ne sont plus un simple gage de confidentialité, mais un formidable vecteur d’image pour les entreprises et vos messages personnels.

Cécile d’Orthozen

Référencement et rédaction web

Lire tout le message
Publié le par

Envoyez vos cartes de voeux

Maintenant que vous avez façonné votre carte de voeux, tant par le message que par le design, il ne reste plus qu'à soigner l'enveloppe et le timbre.

timbre-bonne-annee.jpgLe choix de l'enveloppe est important. C'est ce qui va permettre de distinguer votre envoi de l'ensemble du courrier reçu par vos destinataires. Même si l'on se dit que l'enveloppe finira à la poubelle, c'est bien la première chose que votre correspondant aura en mains et qui pourra éveiller son attention, son impatience ou sa curiosité. Son choix n'est donc pas à négliger.

Pour le timbre, utilisez les carnets de timbres "meilleurs voeux" proposés par La Poste ou encore. Si vous avez un peu de budget vous pouvez même créer un timbre personnalisé reprenant le visuel de votre carte de voeux ou le logo de votre entreprise. Rien de mieux pour impressionner un client ou un prospect !

Reste plus qu'à choisir la date d'envoi de votre carte de voeux personnalisée ... bien entendu il est souhaitable d'arriver dans les premiers, l'effet maximal étant d'être la 1ère carte reçu de l'année !

Lire tout le message
Publié le par

Créez des cartes de voeux personnalisées en papier

Si vous avez une petite entreprise ou un petit budget et que vous comptez envoyer des cartes de fin d'année à moins de 50 personnes, fabriquez les vous-même ... Avec un minimum de créativité et un bon massicot, vous obtiendrez des cartes de voeux originales et très économiques.

Nous vous recommandons dans un premier temps de choisir votre papier : optez pour un papier épais entre 160 et 220 g/m² parmi les papiers reprographiques, papiers couleurs, cartes Pollen ou les cartes Forever. Pour chacun des papiers créatifs et cartes, présentés et vendus sur Mille et Une Feuilles, nous vous indiquons sa compatibilité pour une impression jet d'encre ou laser. Vous pouvez donc choisir sans crainte votre papier en fonction de vos envies.

Carte-de-voeux-2011-Prunelle-Creation-Nadine-Court.jpgSi vous utilisez une imprimante à jet d’encre (imprimante traditionnelle pour la maison), le grammage du papier ne doit pas exceder les 220 g/m², car n'étant pas garantie pour l'impression de papier en fort grammage, vous risqueriez de l’abimer.

Vous devez ensuite vous assurer, qu'au format que vous avez choisi, correspond une enveloppe. Sur Mille et Une Feuilles, à chaque carte référencée correspond toujours une enveloppe assortie au format et à la couleur.

Pour la réalisation de votre carte de voeux, vous pouvez vous inspirez de nos fiches créatives, ou bien utiliser un logiciel de création graphique, comme Microsoft Publisher, qui contient des modèles prédéfinis.

Mais vous pouvez aussi acquérir une carte de voeux originale réalisée par la photographe Nadine Court. Il ne vous restera plus qu'à l'imprimer sur du papier photo et la coller avec de la glue dot sur votre support papier précédemment sélectionné.

Si vous décidez de concevoir une carte de voeux en papier écologique, nous vous conseillons le papier Forever de Clairefontaine en 160 g/m². Ce papier d’excellente qualité, 100% recyclé est disponible en multiples coloris, idéal pour une carte de voeux à vos couleurs. Constitué de fibres de cellulose garanties sans désencrage, sans traitement au chlore et sans azurant optique, ce papier recyclé a reçu les labels Apur et Ange Bleu.

Quelque soit votre choix, faites l'effort de signer vos cartes à la main et restez toujours professionnel, car c'est l'image de votre société qui est véhiculée via la carte de voeux !

Lire tout le message
Publié le par

Activités manuelles pour l’été : fabriquer des cartes d'invitation originales

Inviter, c’est bien ; fabriquer soi-même son carton d’invitation  c’est encore mieux … Car pour mettre ses invités dans l’ambiance et donner le ton à votre petite fête, rien ne vaut une carte d’invitation  personnalisée !

Votre enfant fête son anniversaire cet été, ou il a envie d’inviter tous ses petits amis pour célébrer les vacances ? Votre boutique d’activités manuelles Mille et Une feuilles  vous donne trois idées originales pour qu’il crée lui-même ses cartons d’invitation personnalisés .

 

Les fournitures de loisirs créatifs dont vous aurez besoin :

 

Idée de carton d’invitation personnalisé n° 1 :la carte à ressort

carte_ressort.jpgPour cette carte d’invitation , nous utilisons le principe du kirigami , une activité manuelle  que nous avons pratiqué au début de l’été.

  • Plier en éventail une bande de papier canson de couleur  (3 à 4 plis c’est l’idéal)
  • Sur une face, dessiner une silhouette (enfant, chouette, nounours, vélo, voiture …) en n’oubliant pas de laisser un ou deux points de contact au niveau de la pliure
  • Découper avec les ciseaux à bouts ronds  le contour de la silhouette
  • Déplier pour obtenir une belle ribambelle !
  • Ecrire l’invitation à l’intérieur et décorer à votre guise le premier personnage, par exemple en collant des gommettes , des formes découpées dans du Canson de couleur  ou en utilisant une perforatrice décorative 
  • Pour un effet surprise à l’ouverture de l’enveloppe , coller la base de la ribambelle sur un carton rectangulaire, et l’invitation sautera comme un ressort !

 

 Idée de carton d’invitation personnalisé n° 2 : la fenêtre magique

  • fenetre_magique.jpgPlier en deux une feuille de canson  découpée au format A4 (210 mm * 297 mm)
  • Replier à nouveau en deux une des moitiés
  • Y dessiner un des volets de la future fenêtre, à partir de la pliure centrale
  • Découper aux ciseaux le haut et le bas du volet
  • Déplier et découper le long de la pliure centrale : vous pouvez alors ouvrir les deux volets
  • Marquer les plis des charnières et essayer la porte, c’est important !
  • A l’intérieur de la fenêtre, écrire le texte de l’invitation
  • Coller les deux moitiés intérieures de votre feuille canson 
  • Votre carton d’invitation est prêt à être décoré : le texte apparaît à l’ouverture des volets
  • Pour la décoration, pensez aux kits d’embellissement scrapbooking , dans lesquels vous trouverez des formes à coller, des paillettes, des rubans…

 

Idée de carton d’invitation personnalisé n° 3 : la carte artistique

carte_artistique.jpgCette carte d’invitation personnalisée va permettre à votre enfant d’utiliser des éléments décoratifs qu’il aura collectés, dans vos tiroirs à loisirs créatifs, lors d’une promenade ou d’une sortie à la plage : feuilles ou fleurs séchées, bouts de laine ou de tissu, petits coquillages, etc.

  • Définir d’abord la dimension de la carte d’invitation. Découper dans une feuille de canson de couleur une double largeur de cette dimension et plier en deux
  • Commencer par inscrire le texte de l’invitation dans la partie centrale avec des feutres de couleur : cela évitera d’abimer l’œuvre terminée
  • Sur le dos de la carte, on peut éventuellement coller un plan
  • Sur la première page, votre enfant pourra laisser libre cours à son imagination pour créer une composition, qui pourra être personnalisée pour chaque invité. Penser aussi au découpage avec des ciseaux à cranter qui donnera des effets intéressants …  

 

 Enfin, n’oubliez pas les enveloppes assorties !  

 

Cécile d’Orthozen

Rédaction web et création de contenus

Source photos : organiser anniversaire.fr

Lire tout le message