Google

Messages sur ce sujet: musée du papier

Le Blog 1001 feuilles


Publié le par

Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Sud-Est

Lire tout le message: Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Sud-Est

Du Nord-Est, cap au Sud-Est, où le papier n’aura pas fini de vous surprendre ! Commençons par …

 

Le Musée de l’imprimerie et de la communication graphique de Lyon

Fondé en 1964 par le maître-imprimeur lyonnais Maurice Audin, le musée lyonnais peut s’enorgueillir d’être l’un des plus importants d’Europe dans son domaine grâce à sa richesse patrimoniale. Il est reconnu aujourd’hui dans le monde graphique national et international, en proposant des expositions temporaires remarquées. Sa collection élargie est constituée de livres et estampes, d’imprimés très diversifiés - tels que ticket de bus, casquette du Tour de France, publicité « Vache qui rit », indicateur de chemin de fer, journaux gratuits, pochettes de disque, BD - et d’objets numériques – tels que bandes et cartes perforées, supports de mémoire électronique, programmes informatiques, photocomposeuses et polices de caractères numériques. Visites et ateliers graphiques y sont proposées toute l’année.
-> Musée de l’imprimerie et de la communication graphique

 

Le Moulin à papier Richard de Bas dans le Puy de Dôme

Près d'Ambert, perdu dans la verdure sur le ruisseau du val de Laga, le Moulin Richard de Bas fut l'un des tout premiers à produire du papier en France au début du 14e siècle. C’est aujourd’hui le dernier moulin à papier d'Auvergne, produisant sous les yeux de ses visiteurs quelques 200 feuilles de papier par jour, destinées aux éditeurs, artistes et autres amoureux de beaux papiers. Après la visite, vous pourrez flâner dans les jardins et vous y procurer des pétales frais cueillis le matin même. En été, les bouquetières confectionnent devant vous les compositions florales, dont la production n'excède pas une dizaine de feuilles par jour, du fait que les créations requièrent minutie et délicatesse.
-> Le Moulin à papier Richard de Bas

 

Le Musée des Papeteries Canson et Montgolfier dans l’Ardèche

Le musée des Papeteries Canson & Montgolfier a été installé dans la maison natale des frères Montgolfier. Les machines toujours en fonctionnement vous permettront de vous familiariser avec les techniques de la fabrication du papier et de l’imprimerie. Des initiations à la fabrication du papier à la main et de montgolfières en papier vous sont aussi proposées. Le musée raconte aussi l’histoire du papier, de la famille Montgolfier et de l’entreprise.
-> Le Musée des Papeteries Canson et Montgolfier

 

Le Moulin à Papier de la Tourne en Savoie

Conservatoire des anciens métiers du papier et de l'imprimerie, ce moulin à papier est un site unique en Rhône-Alpes, niché au cœur du Parc naturel de la Chartreuse. Il fabrique devant le public le véritable papier de "chiffons" fait à la forme, feuille à feuille à la main, comme on le faisait entre le 14e et le 18e siècle. Découvrez le fonctionnement d'un moulin à eau traditionnel avec "arbre à cames" et piles à maillets, et aussi 500 ans d'Histoire du Papier et la sauvegarde d'un savoir-faire en voie de disparition, car la production de papier "à la cuve" à partir de lin, de chanvre et de coton reste la première activité du moulin, avec les ateliers de fabrication de papier artisanal, de reliure et d'enluminure.
-> Le Moulin à Papier de la Tourne
 

Le Musée du Cartonnage et de l’Imprimerie dans le Vaucluse

Au sud de Montélimar : Valréas, capitale du cartonnage français. Le Musée du Cartonnage et de l’Imprimerie y retrace l’histoire des modes de fabrication et d’impression de la boîte en carton depuis le milieu du 19e siècle. Sa collection de patrimoine industriel rassemble matériels, produits fabriqués et iconographie qui donnèrent à Valréas sa renommée mondiale au début du 20e siècle.
-> Le Musée du Cartonnage et de l’Imprimerie

 

Le Musée du Scribe dans le Gard

Au sud d’Alès, au cœur du vieux village de Saint Christol-lez-Alès, les dépendances du château du 17e siècle accueillent aujourd’hui une fabuleuse collection sur l'écriture. Un lieu créé en 1991 par Jean-Louis Bonnefille, passionné de plumes et de calligraphie et collectionneur qui a rassemblé des milliers d'objets : des supports d’écriture (tablette d'argile, papyrus, parchemin, papier recyclé), des encriers et encres, plus de 6000 plumes, des boîtes de plumes et des porte-plume et une multitude d’instruments (stylets, calames, taille-plume, essuie-plume, poudriers, brosses, encriers de voyage...). Clou de la visite, la classe des années 1920 où les odeurs vous porteront à vous initier à la calligraphie.
-> Le Musée du Scribe

 

Le Moulin Vallis Clausa à Fontaine de Vaucluse

Dans un site exceptionnel, Vallis Clausa reconstitue un moulin produisant du papier chiffon de haute qualité, selon les techniques du 15e siècle. Vous y verrez d’anciennes machines typographiques et lithographiques, des presses, des cisailles et des massicots. Dans la boutique sont vendus feuilles de papier chiffon, poèmes et illustrations imprimés. A découvrir aussi, le travail d’une vingtaine d’artisans : cuir, verrerie, peintures, sculptures, jouets en bois, produits régionaux …
-> Le Moulin Vallis Clausa

 

Le Moulin à Papier de Brousses dans l'Aude

Non loin de Carcassonne, un lieu, une histoire, un savoir faire vous attendent. Nous avons glané pour vous ces avis : « Artisanat de haut niveau. Visite très enrichissante d’un point de vue culturel et humain. Je recommande fortement cette visite et ce lieu particulièrement agréable au milieu d’une nature paisible, de plus il est possible de pique-niquer dans ce superbe cadre ». « Très instructif. Une visite dans une ambiance très conviviale, un cadre digne du Moyen Age, des explications très claires et enrichissantes, un atelier pour les petits de fabrication de feuilles de papier tout simplement magique pour eux ». Alors, ça vous dit ?
-> Le Moulin à Papier de Brousses

 

Le Musée des Arts et Métiers du Livre dans l’Aude

A Montolieu au nord-ouest de Carcassonne, le Musée des Arts & Métiers du Livre propose un parcours passionnant à travers l'histoire de l'écriture, jusqu'à l'essor de l'imprimerie. Depuis des temps anciens où tout était fait manuellement, vous remonterez l’Histoire jusqu'aux techniques récentes.
-> Le Musée des Arts et Métiers du Livre

 

Pour tous ces lieux, pensez bien à appeler au préalable pour vous assurer qu’ils sont ouverts à la visite.

 

Et revenez partager avec nous vos découvertes !

 

Mise en mots par Cécile Douay

Rédactrice Web pour Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Nord-Est

Lire tout le message: Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Nord-Est

Après la région Nord-Ouest, direction le Nord-Est de la France pour de nouvelles découvertes étonnantes dans l’univers du papier !

Atterrissage à …

 

L’Atelier du Livre d’Art et de l’Estampe de l’Imprimerie Nationale à Auby

Près de Douai, sur plus de 2 000 m², découvrirez un patrimoine vivant et matériel toujours en activité. Créé en 1640, et considéré comme le plus ancien atelier d’imprimerie au monde encore en activité, l’Atelier incarne le savoir-faire d’excellence d’IN Groupe. C’est aussi l’une des dernières chaînes typographiques actives dans le monde, qui abrite un patrimoine typographique unique et réalise des livres d’artistes et de bibliophilie. Ses artisans et maîtres d’art – parmi les derniers détenteurs de ces savoir-faire – y proposent aussi des formations d’initiation et de découverte, des formations spécialisées et des workshops. Sa collection de 500 000 poinçons unique au monde est classée au titre des Monuments historiques.
-> L’Atelier du Livre d’Art et de l’Estampe de l’Imprimerie Nationale

 

Le Musée Au fil du papier à Pont-à-Mousson

La spécificité du musée de Pont-à-Mousson : sa collection exceptionnelle d’objets et de meubles en papier mâché et carton laqué. La collection est variée et abondante, allant de la tabatière au mobilier richement incrusté. Ce musée, ouvert en 1999, est l’héritage de l’usine de fabrication d’objets en papier mâché installée en 1872 à Pont-à-Mousson. Situé dans un magnifique hôtel particulier datant de la fin du 16e siècle, il montre aussi des productions des imprimeurs, graveurs et éditeurs installés au temps de l’Université de Pont-à-Mousson (1572-1768). « Extraordinaire et fascinant », selon les visiteurs, vous l’aurez compris, ce musée vaut vraiment le détour lors d’une visite en Lorraine.
-> Le Musée Au fil du papier

 

Le Musée du Papier - Musée de l’Illustration à Strasbourg

Le Centre international de l’Illustration, regroupant plus de 11 000 dessins, affiches, estampes et sculptures, est avant tout un véritable conservatoire du papier sous toutes ses formes : papier à dessin, A4 machine, à grains, cartonné, calque, millimétré, jaune à rayures, glacé, etc. Compte tenu que les artistes illustrateurs utilisent des matières et matériaux variés pour leurs créations, le musée, lui se charge de conserver leurs œuvres dans les meilleures conditions. Un vrai travail d'équilibriste, car le papier est une matière vivante, en interaction avec son environnement. Les matériaux apposés dessus se mêlent au papier et provoquent des réactions, comme des gondolements, des tensions, ou autres. La lumière le fait jaunir et une fois le processus amorcé, il est impossible de revenir en arrière. Le musée assure ainsi la tâche d’équilibrer température, humidité et luminosité pour la conservation du papier et des œuvres.
-> Le Musée du Papier - Musée de l’Illustration

 

L'imagerie d’Epinal

L’incontournable Imagerie d’Épinal est la plus célèbre et la dernière imagerie en activité dans le monde. Elle possède un patrimoine inestimable, constitué - depuis 1796 - d’imageries qui ont eu pour rôle de transmettre le savoir populaire, d’illustrer les événements politiques et historiques, la culture religieuse, les loisirs et l’éducation des enfants. Son atelier historique est toujours en activité dans des bâtiments classés, et renferme différents métiers : édition et vente d’images et d’objets, décoration intérieure, impression personnalisée, studio de création et arts graphiques. Les méthodes traditionnelles de production - gravure, impression, coloriage aux pochoirs et tirage – sont préservées grâce à un parc de machines unique en France. L’Imagerie détentrice des labels « Entreprise du patrimoine vivant (EPV) » et « Images d'Épinal » n’oublie pas de se mettre à la page, en utilisant aussi de nouveaux supports high tech pour mettre en valeur les images en très grand format, et également en donnant la possibilité de faire la visite avec une tablette.
-> L’Imagerie d’Epinal
 

Le Musée du Papier Peint à Rixheim en Alsace

Unique au monde, ce « Musée de France » est abrité dans une ancienne et magnifique commanderie de l’Ordre des chevaliers teutoniques, tout comme l’Hôtel de ville de Rixheim et la manufacture Zuber qui y fabrique du papier peint depuis 1797. Le musée a lui ouvert ses portes en 1983. On y admire des papiers peints datant du 18e siècle à nos jours, des papiers dominotés jusqu’aux créations de designers contemporains. Les décors enchanteurs et panoramiques nous mènent vers des contrées lointaines, des paysages exotiques et des jardins idylliques. C’est un voyage à travers les continents et l’histoire que nous faisons : le début du 19e siècle en Inde et en Amérique du nord, la guerre d’indépendance de la Grèce, la flore exubérante de l’Eldorado…
-> Le Musée du Papier Peint

 

Le Musée du Papier, de l’Ecriture et de l’Impression à Bâle en Suisse

Il n’y a qu’à passer la frontière pour découvrir cet ancien moulin à papier reconverti en un musée consacré à l’histoire de la fabrication du papier, de l’imprimerie et de l’écriture. On y fabriquât du papier dès 1453 ! Au sein de l’édifice bâti sur les bords du Rhin, on y apprend les secrets de l’élaboration de la police appelée helvetica, ou typographie suisse, devenue une référence dans le monde occidental. Pour le plaisir des sens, on y sent l’odeur de l’encre et on y entend le martèlement des machines utilisées par les ouvriers qualifiés. On peut y confectionner des feuilles de papier, composer et imprimer en typographie, dessiner des couvertures avec la technique de la marbrure, s’exercer à l’écriture au scriptorium, manipuler des plumes et un encrier, imprimer son prénom avec des anciennes presses, écrire sur une machine à écrire. Un musée véritablement ludique et incontournable dans la région.
-> Le Musée du Papier, de l’Ecriture et de l’Impression
 

Pour tous ces lieux, pensez bien à appeler au préalable pour vous assurer qu’ils sont ouverts à la visite.

 

Et dites-nous quels lieux vous étonnent le plus !

 

Mise en mots par Cécile Douay

Rédactrice Web pour Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Nord-Ouest

Lire tout le message: Le Tour de France du papier de l’été 2020 : région Nord-Ouest

Cet été, nous voyageons à travers notre fabuleux pays, à la rencontre de ses trésors ! En cette période atypique, qui nous rappelle plus que jamais que l’humain et la préservation de la planète doivent être notre priorité, cette série de l’été prend tout son sens.

Vous le savez, chez Mille et Une Feuilles, nous n’avons pas attendu cette crise pour vous parler de valeurs humaines et environnementales, et aujourd’hui nous pensons autant à ceux qui ne partiront pas cet été, qu’à ceux qui auront la chance de voyager dans notre beau pays qu’est la France.

Mais avant de partir dans cette merveilleuse aventure à la découverte des plus beaux lieux du papier, nous tenons à remercier les nombreux clients qui ont soutenu Mille et Une Feuilles pendant la crise, et tout particulièrement pour leur patience : certaines commandes ont mis jusqu’à 20 jours à arriver.

Maintenant nous sommes prêts. Vous aussi ? Alors cap sur le Nord-Ouest de la France, direction Nantes !

 

Le Musée de l’Imprimerie à Nantes

Ce lieu est un incontournable pour qui s’aventure dans un périple au sein de la Cité des Ducs de Bretagne. Imaginé par un maître-imprimeur et un compositeur typographe, ce musée ouvert depuis 1986, est devenu un lieu unique en Europe. Vous plongerez dans l’univers des matériels, des gestes et des métiers du Livre. Vous y admirerez les machines en fonctionnement, lors d’une visite passionnante, car menée par des guides passionnés. Vous passerez de la fabrication du papier à la reliure-dorure, en passant par la composition et l’impression du texte et de ses illustrations. Cette épopée au cœur des techniques anciennes et des traditions de l'imprimerie régalera enfants et adultes !
-> Musée de l'Imprimerie

 

Le Moulin du Liveau à Gorges en Loire-Atlantique

Restons dans la région nantaise, au cœur du vignoble nantais et plus exactement à Gorges près de Clisson. Niché au cœur d’un site absolument charmant, cet authentique moulin à papier renferme une superbe roue à aubes et toute une machinerie dédiée à la fabrication du papier : pile à maillets, piles hollandaises, engrenages entraînant la roue à aubes, cuves en bois, presses ... Vous pourrez fabriquer vous-même vos feuilles de papier et les emporter. En sortant, peut-être craquerez-vous pour un joli article de papeterie artisanale vendu dans la boutique ?
-> Moulin à Papier du Liveau

 

Le Carton Voyageur - Musée de la carte postale à Baud dans le Morbihan

Direction la Bretagne ! A Baud se trouve un musée unique en France et sa collection de plusieurs milliers de cartes postales. Ces dernières y content la vie des bretons de 1872 à aujourd’hui, la petite et la grande Histoire. Cela n’empêche pas le musée d’être ancré dans la modernité à travers une visite interactive et innovante : la 3D des années 1900, le studio-photo, l’Ankou interactif, les correspondances dévoilées, l’immersion dans le monde des superstitions… Une visite originale à ne pas rater si vous passez en Bretagne Sud !
-> Le Carton Voyageur - Musée de la carte postale

 

Le Moulin de Kereon dans le Finistère

Un peu plus profondément en Bretagne, au milieu des Monts d’Arrée entre Morlaix et Brest, des artisans d’art vous accueillent au Moulin de Kereon. Ils partageront avec vous leur passion et leur savoir-faire à propos de la création de papier artisanal lin et chanvre, de la reliure et de la restauration de livres anciens. Après la visite des ateliers, le Jardin des lectures vous offrira un moment ludique et convivial ponctué de poésie, d’humour, de jeux de lettres et d’énigmes. De notoriété internationale, le Moulin de Kereon fabrique des papiers artisanaux de création en lin et/ou en chanvre dédiés aux arts graphiques et aux décorateurs. Des produits à l’identité forte, comme le papier translucide « Lin de lumière », ignifugé en classe M1, qui permet des agencements d’espace novateurs.
-> Le Moulin de Kereon

 

Le musée de « l’imprimerie et de la poésie » dans le Calvados

En Normandie, le musée de « l’imprimerie et de la poésie » a vu le jour en 2006 grâce à l’association « défense et protection de la mémoire d’un métier d’art » qui a voulu rendre hommage à l’imprimerie et à la typographie à l’époque des fondeuses et du plomb. Vous y verrez : des linotypes de 1890, 1 ludlow, 1 fondeuse monotype, 6 presses à imprimer datant de 1810 à 1950, une bibliothèque d’ouvrages régionaux, des documentaires sur l’impression au XXe. Cette visite enchantera les néophytes comme les nostalgiques de « la profession du noble art de l’imprimerie ».
-> Le musée de l'imprimerie et de la poésie

 

Le Moulin à papier de Sainte Suzanne en Mayenne

Embarquez pour un voyage dans le temps ! Le Moulin à Papier de Sainte-Suzanne conserve vivant un art séculaire et spectaculaire en fabriquant du papier pur chiffon de façon artisanale, à la main et feuille à feuille. Cette tradition papetière qui remonte au 13ème siècle est aujourd’hui maintenue par un Maître Papetier, l’un des derniers papetiers en France à produire lui-même sa pâte exclusivement à partir de chiffon (vieux draps de coton, chanvre ou lin). Le papier qu’il produit est fin, luxueux, d’une qualité exceptionnelle et d’apparence ancienne unique. Sur place vous trouverez : fabrication, visite guidée, boutique de produits à base de papier pur chiffon, ateliers pour enfants. Un lieu d'exception, tout simplement.
-> Moulin à papier de Sainte Suzanne
 

L’Atelier Musée Imprimerie (A.M.I)

Entre Nemours et Etampes, à 50 minutes de Paris se trouve le plus grand musée de l’imprimerie en Europe : plus de 5 000 m² d’exposition, 150 machines exposées, des petits théâtres, des fresques géantes, 5 ateliers où vous apprendrez à fabriquer du papier, à marbrer, composer, imprimer et relier. Le fonctionnement des presses à imprimer, mise en mouvement sous vos yeux, n’aura plus de secret pour vous ! Les visites guidées, excellentes et vivantes, vous feront voyager à travers l’histoire de l'imprimerie de Gutenberg à aujourd’hui. On dit de ce musée qu’il est impressionnant et passionnant. Vous l’avez compris, il est à visiter absolument !
-> L’Atelier Musée Imprimerie
 

Pour tous ces lieux, pensez bien à appeler au préalable pour vous assurer qu’ils sont ouverts à la visite.

 

Et surtout revenez nous dire quels lieux vous séduisent le plus !

 

Mise en mots par Cécile Douay

Rédactrice Web pour Mille et Une Feuilles

Lire tout le message
Publié le par

« Papier et émotions », cet été, les créateurs se livrent (3/3) – Pierre Thibaud, responsable de l’écomusée de la papeterie de Vaux en Dordogne : « Le papier est le support qui honore autant le travail de l’homme que son génie créatif et poétique ».

Lire tout le message: « Papier et émotions », cet été, les créateurs se livrent (3/3) – Pierre Thibaud, responsable de l’écomusée de la papeterie de Vaux en Dordogne : « Le papier est le support qui honore autant le travail de l’homme que son génie créatif et poétique ».

 Voici venue notre dernière rencontre de l’été, une rencontre avec un autre amoureux du papier. Pierre Thibaud nous invite dans des lieux magiques et remplis … d’émotions !

 

Mille et Une Feuilles - Bonjour Pierre. Vous avez réhabilité la papeterie de Vaux en Dordogne, où est fabriqué ce que l’on appelle le « papier de boucherie ». Quelles sont les qualités de ce papier ?

Pierre - Le papier dit « de boucherie » est un papier très spécifique, destiné à l’emballage (dont celui de la viande) et fabriqué avec de la pâte de paille de seigle. Cette pâte est très particulière : comme le seigle contient beaucoup d’amidon, il n’est pas nécessaire d’encoller le papier, et comme la couleur n’avait auparavant pas d’importance, il restait brun, couleur du seigle !

Pas de colle, pas de colorant, un papier 100% bio avant l’heure ! C’est un papier extrêmement étanche, cassant et même 70 ans après, ses feuilles sentent encore la paille !

Le papier de seigle s’est développé dans les années 1855 à Saint-Junien en Haute-Vienne et a été fabriqué dans une soixantaine d’usines pendant un siècle, en Limousin essentiellement, avec une pointe en nord Dordogne. C’est là, à Payzac exactement, qu’est située notre papeterie de Vaux. Elle avait fermé ses portes en 1968.

Arjo-Marie a développé pendant un temps du papier de paille de luxe, blanchi. Outre chez les bouchers, ce papier était utilisé dans les « colonies » (essentiellement de l’Océan Indien) pour y plier les fruits locaux et pour faire sécher le savon de Marseille.

A la marge, il servait aussi de support créatif à plusieurs artistes, comme le post-impressionniste Chabot qui a donné son nom au musée régional de PACA. Il a servi aussi pour l’impression de quelques ouvrages : une édition de UBU ROI, des pamphlets politiques et aussi érotiques (« Le Con d’Irène » d’Aragon… ).

 

Mille et Une Feuilles - L’usine de Vaux est la dernière en Europe à présenter une telle chaîne de fabrication intacte. Pourquoi avez-vous choisi de la sauver ?

Pierre - Pour son caractère exemplaire en terme d’unicité. C’est l’unique site industriel de l’histoire du papier de ce type intégralement conservé : une chaîne de fabrication à la forme ronde, avec cylindres chauffants mus par deux roues hydrauliques et aujourd’hui réhabilitées. Unique au monde… dixit la centaine de spécialistes mondiaux de l’IPH (International Paper Historians) qui nous a rendu visite !

D’autre part, le croisement d’une culture rurale avec le monde de l’industrie, dans un cadre naturel très touchant et une mémoire sociale « douce », voire familière, nous on fait nous attacher profondément à cet endroit séduisant et dont on ne se lasse pas.

 

Mille et Une Feuilles - Vous êtes donc aussi un amoureux du papier ! Racontez-nous ce qui vous plaît dans le papier.

Pierre - Il nous faudrait un petit roman pour répondre ! Pourquoi le papier ? Pour son extrême fragilité et son extrême endurance – c’est un miracle permanent. Issu de matières très humbles (pailles, chiffons, bouts de bois, eau…), il est le support qui honore autant le travail de l’homme que son génie créatif et poétique.

Mon papier préféré ? Ce serait un papier qui me touche et dont je n’arrive pas à remonter l’histoire ! Sinon, les beaux papiers vendus aux XVI ème et XVII ème siècles par les marchands hollandais aux imprimeurs et qui venaient quasiment tous… du nord du Périgord.

 

 Mille et Une Feuilles - Il y a un autre site que vous avez voulu sauvé, la forge de Savignac-Lédrier. Pourquoi ?

Pierre - Parce que le Département de la Dordogne, le propriétaire, nous l’a demandé en constatant notre réussite à Vaux ! Nous nous en occupons avec conviction depuis 7 ans, car il s’agit d’un site exceptionnel, témoin d’une très longue histoire des forges en Périgord. Vaux fut aussi une forge, avant d’être une usine à papier.  

 

Mille et Une Feuilles - La papeterie de Vaux et la forge de Savignac-Lédrier, tous deux classés monuments historiques, sont des lieux ouverts au public. Qu’y propose-t-on ?

Pierre - Dans les deux sites, des visites accompagnées et des animations pédagogiques sont organisées. A Vaux, nous avons créé un atelier de fabrication du papier, utilisant beaucoup de pâte végétale, un atelier imprimerie typo, un parcours paysager, il y a des expos, une résidence d’artiste, des concerts…

 

Mille et Une Feuilles - Quel est votre rôle aujourd’hui au sein de ces lieux ?

Pierre – J’y suis responsable du développement muséo et artistique de l’écomusée, de la gestion du personnel et du suivi des travaux avec la commune de Payzac qui est propriétaire du site. Je suis aussi médiateur général.

 

Mille et Une Feuilles - Quel serait votre mot de la fin pour nous donner envie de visiter ces lieux cet été ?

A Vaux, il y fait toujours frais dedans quand il fait trop chaud dehors, et doux quand il pleut ! Sur 1 000 m2, mille histoires vous sont racontées, et vous pourrez y inventer la vôtre !

A la Forge, vous marcherez à la rencontre de cinq siècles d’histoire des hommes du fer, dans un cadre qui aimante les appareils photos et les palettes des peintres.

Merci Pierre !

 

Propos recueillis par Cécile Douay
Rédactrice web 

Lire tout le message